Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dépollution et réhabilitation des sites industriels, le financement des industriels décroit, alors qui paye ?

Voilà un sujet qui m'a toujours mis en colère, je considère comme absolument anormal qu'une entreprise qui laisse un site à l'abandon puisse le faire dans une quasi impunité.

La dépollution et le réhabilitation d'un site devrait selon moi être à l'entière charge de l'industriel qui l'a crée et utilisé, ou de son dernier exploitant, étant entendu que cette obligation soit cause entendu au préalable du rachat.

Il n'en est rien bien sur, un nombre considérable de sites sont abandonnés par des entreprises qui ont fait faillite, ou n'existent plus juridiquement, d'autres qui bien qu'étant encore existantes et viables, sans fiche royalement et préfère tout laisser à l'abandon et en friche pour ne pas avoir à payer l'addition, je trouve cela inacceptable.

Les règles ont changé fort heureusement, de grandes avancées ont été amorcées, mais pour le moment encore, le coût de ces travaux incombe en grande partie à la collectivité, et si je comprend bien ce coût va aller grandissant pour de bonnes et de mauvaises raisons.

La bonne raisons réside dans le fait qu'un plus grand nombres de sites vont être pris en charges, ça c'est bien, à moins qu'on puisse y voir là une autre facette plus sombre, un plus grand nombre de chantier est espérer parce que quoi le prix des terrains augmente, il devient donc possible de faire des opérations financières intéressante, autrement dit si ce n'était le cas, il ne ce passerait peut-être rien, ceux qui ont donc gagner en polluant vont gagner de l'argent en dépolluant elle est pas belle la vie !

La mauvaise raison elle vient de ce qu'on nous informe que la part prise en charge par les industriels va en décroissant, alors que je milite comme vous l'avez compris pour l'inverse, une plus grande part va donc de facto incomber à ce que l'on appelle des personnes publiques, en l'occurrence dans ce domaine, il s'agit de l'Ademe, au sujet de laquelle je rappelle au passage que l'État semble vouloir se désengager pour faire financer ces actions au niveaux des régions, et aux collectivités locales et des agences de l'eau qui sont déjà cofinanceurs, c'est à dire nos impôts et nos factures.

Je suis pour la dépollution et la réhabilitation des sites industriels, mais pas dans ces conditions, le principes du pollueur/payeur devrait là s'appliquer entièrement.

Voyez vous mêmes :

a look

http://www.actu-environnement.com/ae/news/sites-sols-pollues-rehabilitation-depense-cout-SOeS-16527.php4#xtor=ES-6

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article