Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De part et d'autre de l'Atlantique, réduire nos dépendances énergétiques oui, mais être taxer non !

a look

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_1604_nucleaire_petrole_divisent_americains.php

Extrait :

Une majorité d'américains (54%) estime que la priorité des politiques de l'énergie doit être de développer de nouvelles sources plutôt que de protéger l'environnement (36%), mais donne sa préférence aux économies et à la réglementation de l'énergie (55%) plutôt qu'au développement de l'exploration (35%). Une proportion écrasante des sondés adhère à des politiques visant à agir sur l'environnement et l'énergie comme l'efficacité énergétique des véhicules (90% en faveur), le soutien du budget fédéral aux énergies alternatives (81%) et les transports publics (72%). En revanche, l'éthanol recueille un enthousiasme plus mitigé : 57% des sondés sont en faveur d'un soutien fédéral à la R&D sur ce sujet contre 67% en février 2006.

Le développement de la filière nucléaire partage toujours l'opinion américaine, 48% y restent opposés (contre 44% favorables). Un tel partage se manifeste également sur des dossiers sensibles comme l'exploration pétrolière dans la réserve faunistique de l'Alaska (ANWR), 42% des sondés étant encore en faveur de l'implantation de forages. Ces deux dossiers présentent de forts clivages partisans (républicains contre démocrates) et générationnels. Enfin, l'opinion publique américaine se retrouve sur le sujet des taxes. 3 américains sur 4 sont opposés à l'augmentation des taxes sur les carburants.

Imaginons un instant que ce sondage ai traversé l'Atlantique, que pensez vous qu'aient été les résultats ?

Je crois pour ma part, qu'à quelques unités près, les chiffres seraient comparables, il s'agit là d'une présomption, bien sur, donc sans aucune valeur, je vous l'accorde !

Ce qui me parait par contre tout à fait irréfutable, à l'instar de ce qui se vérifie très souvent pour nombres de sujets délicats, pour lesquels on veut bien de ce qui provoque des concessions ou des nuisances, oui mais ches les autres , c'est que bon nombres d'entre nous sont d'accord, pour arriver à des résultats que nous savons tous nécessaires, mais sans que cela nous coûte ! (Et je m'inclus dedant, car je voudrais que ce sois les plus riches, qui lachent du lest). 

Peut-on y parvenir comme cela, évidemment non !

Il va nous en coûter, c'est sur !

Si nous l'acceptons vite, ce sera moins contraignant, que si nous nous y refusons !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article