Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cyber@ction, N° 362 : Retrait du BPA dans les plastiques alimentaires

Celle-ci aussi à pu être retirée, mais cette fois avec succès, le bisphénol A est encore présent dans nombres de plastiques mêmes alimentaires, mais c'est un premiers pas.

http://www.cyberacteurs.org/archives/archive.php?id=292

Extrait :

Le Bis Phénol A (BPA) est une substance chimique employée massivement dans la fabrication des plastiques, principalement de type polycarbonate (biberons) et polyépoxy (revêtement des boîtes de conserve et des cannettes de boisson). Le BPA migre dans la nourriture et les boissons s’il y a contact avec ces plastiques.
19000 signatures sur l'ancienne version du site

 

BILAN DE LA CYBER ACTION :

19990 participants

19990 participants ont écrit à ministere@ecologie.gouv.fr.,cab-sjs-sp@sante.gouv.fr.

Proposée par le Sénat en mars dernier, l'interdiction de commercialiser des biberons au bisphénol A (BPA) a été définitivement adoptée par l'Assemblée nationale. Cette mesure intervient dans le cadre du projet de loi Grenelle 2.

Nous avons donc retiré la cyber @ction signée par 20 000 d'entre vous (c'est d'ailleurs le record)

Merci à tous. Nous n'avons sans doute été que la goutte d'eau qui aura éteint l'étincelle qui aurait mis le feu aux poudres mais nous avons la satisfaction d'avoir contribué à faire aboutir ce dossier d'interdiction.

 

PRÉSENTATION DE LA CYBER ACTION :

"Les données scientifiques les plus récentes montrent que le BPA est une substance chimique potentiellement dangereuse pour l'être humain, principalement pour les nouveau-nés, en raison de son caractère de perturbateur endocrinien. Sur les 115 études publiées jusqu'en Décembre 2004 concernant les effets à faible dose du BPA chez l'animal, 94 ont montré des effets significatifs, dont 31 à des niveaux inférieurs à la norme actuelle (50 μg/kg/jour). Les études pour l'agence fédérale américaine CDC (Centers for Disease Control) montrent que 93 % de la population américaine est contaminée, ce qui est vraisemblablement le cas également en France. 

Selon les scientifiques regroupés dans l'appel de Chapel Hill1, le BPA est suspecté d'être impliqué dans les grands problèmes de santé actuels: cancer du sein, cancer de la prostate, diabète de type 2 et obésité, atteinte de la reproduction, problèmes neuro-comportementaux, maladies cardio-vasculaires... 
Les Ministères de la Santé et de l'Environnement du Canada ont pris en octobre 2008 une décision d'interdiction du BPA dans les biberons.

Depuis, une étude publiée en janvier 2009 montre que la contamination peut se faire via la lactation et contribuer à induire des tumeurs mammaires. Par ailleurs, le BPA est susceptible de diminuer l'efficacité des traitements de chimiothérapie du cancer du sein et de la prostate. Il est donc urgent de diminuer le plus possible l'imprégnation de la population à ce toxique. Chapel Hill bisphenol A expert panel consensus statement: Integration of mechanisms, effects in animals and potential to impact human health at current levels of exposure Reproductive Toxicology 24 (2007) 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article