Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Climat, si le soutient de grand penseur est nécessaire, en voilà un !

Nous sommes nombreux, à ne plus avoir besoin de ce genre de rappel, et de référence, pour être conscient, si tant est qu'on puisse en être vraiment conscient, de ce est en train de se métamorphoser, mais ce n'est pas le cas de tout le monde, alors :

http://www.liberation.fr/economie/01012365548-il-faut-modifier-notre-perception-de-la-realite

Extraits :

Lester R. Brown, agroéconomiste américain, a fondé le Worldwatch Institute et le Earth Policy Institute qui alertent l’opinion publique sur les problèmes liés à la croissance démographique, au réchauffement climatique et aux menaces qui pèsent sur la biodiversité végétale et animale. Le Washington Post l’a classé parmi les 100 penseurs les plus influents de la planète.

Depuis votre dernier ouvrage, le Plan B (2), sorti il y a quatre ans, peu de choses ont réellement avancé. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Je ne dirais pas qu’il ne s’est rien passé, au contraire, je dirais que les choses empirent. Il me semble que les chaînes d’information sont devenues des chaînes météo. Depuis deux ans, on entend de plus en plus d’événements climatiques extrêmes. Une vague de chaleur en Russie, une tornade sur New York. Cet été, aux Etats-Unis, la saison des tornades a duré plus longtemps, dans des Etats qui n’avaient jamais vu de tornades, il y a eu l’ouragan Erin sur New York. Dix millions de personnes ont été privées d’électricité à la frontière mexicaine à cause du réseau. Tous les Etats sont désormais touchés. Les scientifiques nous préviennent depuis des années et nous sommes en train de comprendre qu’il se passe quelque chose. Nous avons atteint un point de basculement. Si on accepte ce constat, cet état de fait, on ne peut pas ne pas changer. Or, la plupart d’entre nous ne veulent pas changer, personne ne veut modifier son train de vie, sauf pour l’améliorer.(...)

Concrètement, pour quoi vous battez-vous ?

Il est temps de modifier notre perception de la réalité. Je me bats pour que l’on redéfinisse la notion de sécurité nationale.

Quelles sont les nouvelles menaces à notre sécurité ?

Il ne s’agit plus des pays étrangers, du terrorisme, mais d’un ensemble de problèmes d’une autre nature. Je pense au déficit environnemental, à la pénurie d’eau, aux inondations, aux effets du changement climatique, à la défertilisation des sols, à la surpêche, à l’augmentation de la population ou du prix des matières premières, qui risque d’être le premier indicateur des problèmes à venir. Bref, notre sécurité nationale est menacée par la dette écologique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article