Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Changement climatique, Quel est le pire coût lutter contre ou continuer ainsi ?

L'heure n'est plus aux questionnement pour établir qui est responsable, même si cette question là est cruciale, dans le sens ou elle doit permettre de définir qui à le plus à rendre à ses congénères citoyens du monde, non l'heure est maintenant à l'action, par tous et par tous les moyens qui sont à notre portée, et sans doute bien au delà de ce que nous sommes enclin à faire ordinairement, car l'urgence est là, et ce qui va se produire dans les décennies qui viennent va nous mettre dans l'obligation absolue de réviser en profondeur notre mode de vie, ni plus ni moins.

Que nous soyons d'accord avec ça ou pas ne changera rien à l'affaire, tel un tsunami que l'on ne peut ralentir, seulement capable de constater ensuite, après son passage, les dégats, avec dans ce qui nous préoccupe une différence de taille, un tsunami ou une catastrophe naturelle majeure de quelque nature quel soit a une fin et il y a un après ou l'on peut repartir vers la reconstruction, or le climat risque lui de ne pas nous permettre ce scénario, le changement sera constant et durable, et là ce n'est plus du tout la mmême histoire !

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Le-changement-climatique-va-fortement-ralentir-l-economie-mondiale?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Goodplanetinfo+%28Les+D%C3%A9p%C3%AAches+GoodPlanet.info+%29

Extrait :

Ce rapport relève ainsi l'existence "d'un mal sans précédent pour la société humaine et le développement économique actuel qui va de plus en plus freiner la croissance, d'après une mise à jour décisive et une révision des estimations antérieures des pertes liées au changement climatique".

Cependant, note le document, s'attaquer aux causes du changement climatique permettrait d'entraîner au contraire "des profits économiques majeurs pour la planète, qu'il s'agisse des grandes économies comme des nations pauvres".

L'étude met aussi en avant des estimations selon lesquelles les économies fortement émettrices de carbone sont responsables de cinq millions de morts par an, essentiellement dues à la pollution de l'air.

"L'échec des actions contre le changement climatique coûte déjà à l'économie mondiale 1,6% de son PIB, soit 1.200 milliards de dollars par an de prospérité", poursuit-il.

De plus, "les températures qui grimpent rapidement et la pollution liée au carbone vont contribuer à doubler les coûts mondiaux jusqu'à 3,2% du PIB de la planète d'ici 2030".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article