Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cancun : et si la tendance c'était inversée !.

J'ose à peine y croire, annoncé avant l'heure et encore très récemment par certains comme un très probable nouvel échec, il semble au contraire que de réelles avancées soient sur le point d'aboutir lors de ce Sommet de Cancun.

Le premier pas fut évidemment le protocole de Kyoto, que certains auraient même, semble-t'il, voulu enterrer là, et qui, si j'en crois cette annonce, est reconduit ! (n'oublions pas pour autant que, d'une part, la preuve nous est donné, qu'il n'est pas suffisant, et aussi surtout, qu'il n'est toujours pas signé et entériné par tous !.)

On dit souvent, lorsque l'on parle d'un enfant, que c'est le premier pas qui compte, mais on dit aussi que parfois si une chute brutale intervient, et là dans cette comparaison je pense évidemment au Sommet de Copenhague, il peut être très compliqué de se remettre debout, et pourtant il semble que l'enfant ce soit relevé, et ait remis le pied en avant.

Alors bien sur ce ne sont que les premiers pas, il y aura bien d'autre chutes !, et bien d'autres difficultés à traverser, et d'ici à ce que l'enfant marche d'un pas assuré et équilibré, il va falloir encore bien des efforts, mais l'avenir de l'enfant n'est-il pas de marcher, quoi qu'il en coûte dans les premiers pas !.

Aussi improbable que puisse-être cette hypothèse, j'ose espérer que le réchauffement climatique, avec son cortège de conséquences, soit un vecteur de prise de conscience de la nécessité absolue pour l'être humain de s'unir, et surpasser ses différences et ses antagonismes, afin de survivre, et de s'authentifier comme Terrien étant entendu que la survie, d'abord, et la vie durable ensuite de la planète soit un préalable à cette assertion !. :

Mail reçu et partagé :

communiqué de presse 

samedi 11 décembre 2010

Cancun : des négociations reparties à la hausse

 

La conférence de Cancun accouche, sous les applaudissements des pays rassemblés, d'un texte qui fait la quasi-unanimité. La présidence mexicaine a joué un coup de poker gagnant. FNE, présente sur place, applaudit elle aussi.

 

Le texte est issu d'un patient travail de négociation mené par la présidence mexicaine, dans la transparence. Il contient des avancées sur la forêt, tels que des garde-fous permettant d’éviter le soutien de projets anti-écologiques.

 

Pour Eglantine Goux, chargée de mission Forêt Internationale, présente à Cancun : "il y aura du travail en 2011 pour améliorer le dispositif REDD (qui concerne la déforestation), mais le pire a été évité, notamment l'entrée des forêts dans le marché du carbone." Le texte inclut implicitement la poursuite du protocole de Kyoto, ce qui était encore hypothétique il y a quelques heures.

 

Un fonds financier vert

 

Le texte renferme surtout la création d'un "fonds financier vert", à la gouvernance paritaire entre pays développés et pays en voie de développement. Ce fond constitue une belle percée. Il permettra de financer les mesures d'adaptation et de lutte contre le changement climatique.

 

Un élan retrouvé

 

Pour Gaël Virlouvet, administrateur de FNE et également présent à Cancun : « Cancun marque le retour de la confiance dans la démarche mondiale de lutte contre le changement climatique. Un pas nécessaire vient d'être franchi. Il reste évidemment de nombreux autres pas à faire, pour concrétiser les engagements et viser des objectifs plus ambitieux. Mais aujourd'hui, nous saluons l'élan collectif retrouvé. »

 

A minuit, heure locale (7 heures à Paris), 4 pays avaient encore des remarques sur le texe : la Bolivie, Cuba, l'Equateur et le Venezuela. Les négociations sont donc relancées pour quelques heures encore.


 


  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article