Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BP :Et si en fait ils les évitaient les tribunaux !

Comme promis précédemment me revoilà sur ce qui de manière non préméditée s'est établie comme le fil rouge de mes interventions.

Petit retour en arrière :

BP : il va falloir passer par les tribunaux, ils avaient pourtant assurer assumer !

Extrait :

"La situation avait pourtant "soi-disant" été très rapidement clarifiée, BP est responsable, donc redevable, Barack OBAMA l'avait fermement assuré.

BP a reconnu sa responsabilité, a pris des engagements.

Alors quoi !?. ....Ce qui peut-être à craindre, me semble-t'il, c'est que différents tribunaux n'arrivent pas aux mêmes conclusions, et que cela puisse permettre à BP et les autres de faire trainer les choses, et qui sait, peut-être même, à un fiasco judicière, qui ne serait pas en mesure d'établir les "responsabilités".

 

Et bien voilà ce qu'on apprend maintenant !

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Maree-noire-aux-USA-le-fonds-d-indemnisation-entre-en-vigueur?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extrait :

"WASHINGTON (AFP) - Le fonds d'indemnisation de 20 milliards de dollars mis en place pour les victimes de la marée noire dans le golfe du Mexique est entré en vigueur lundi sur fond d'inquiétudes de victimes qui redoutent de ne pas être indemnisées à la hauteur de leur préjudice..........Le New York Times avait indiqué vendredi que les victimes de la marée noire devraient renoncer à leur droit à poursuivre BP et les autres entreprises impliquées dans la catastrophe si elles voulaient profiter du GCCF, ce qui n'a pu être corroboré depuis. Kenneth Feinberg avait simplement déclaré au Congrès la semaine dernière qu'il voulait "faire en sorte que les gens n'aillent pas devant les tribunaux" et "se tournent" plutôt vers le fonds."

 

Alors quoi en penser !?

Ce que j'avais, voulu provoquer comme reflexion lors du précédent article tenait dans le risque envisageable de voir le système judicière démontrer certaines lacunes déjà connus, qui ne permettraient finalement pas d'établir les responsibilités, ou les dilueraient, avec même le danger de ne rien pouvoir établir du tout !.

Et ce que je voulais surtout faire resurgir, était cette notion d'engagement, de parole donnée : 20 milliards ont été promis, 20 milliards sont dû !.

Ce qui dans mon esprit n'enlevait en aucune manière la possibilité tout de même d'intenter par ailleur, (pour des cas n'entrant pas directement dans le cadre strict de ce que BP prendrait en considération), des procès.

Et ceci malgré les inquiétudes et questionnements soulevés.

 

Alors qu'en est-il donc de cette "hypothèse" soulevée par le "New York Times" , annonçant que : "les victimes de la marée noire devraient renoncer à leur droit à poursuivre BP et les autres entreprises impliquées dans la catastrophe si elles voulaient profiter du GCCF". Nous notons bien toutefois que l'auteur ajoute à toute fin utile : "ce qui n'a pu être corroboré depuis".

N'y a t'il pas là un plus grand risque encore que ceux imaginables en passant par les tribunaux !.

Ne plus pouvoir y passer !.

 

Il y a dans cette annonce, tout de même, ce qui me semble être une vrai bonne nouvelle, dans le fait que ce fond ne va pas être géré par BP, ce qui était précédemment le cas :

Autre extrait :

"Le fonds, baptisé officiellement Gulf Coast Claims Facility (GCCF), est administré par l'avocat Kenneth Feinberg, qui avait déjà géré un fonds similaire pour indemniser les victimes des attentats du 11 septembre 2001. Il remplace le processus d'indemnisation géré jusqu'ici par BP."

Seulement ce fond s'avérerat-il suffisant ?.

Et si ce n'était pas le cas ! ?.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article