Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Baisse de consommation = Baisse taux "Gaz à effet de serre", là voila la solution !

http://www.goodplanet.info/Contenu/Depeche/Climat-la-crise-economique-fait-plonger-de-7-les-emissions-de-l-UE-en-2009?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%253A+Goodplanetinfo+%2528Les+D%25C3%25A9p%25C3%25AAches+GoodPlanet.info+%2529

Extrait :

"COPENHAGUE (AFP) - La crise économique a fait plonger de 6,9% les émissions de gaz à effet de serre dans l'Union européenne en 2009, lui permettant d'avoisiner son objectif pour 2020, selon de nouvelles estimations de l'Agence européenne de l'environnement (AEE) publiées vendredi.

"Sur la base de ces estimations, les émissions des 27 membres de l'UE sont inférieures de 17,3% à leur niveau de 1990 et donc très proches de l'objectif de l'Union de réduire ses émissions de 20% d'ici 2020", souligne dans un communiqué l'AEE, dont le siège est à Copenhague."

 

Un rappel s'impose, cette réduction de 20% est le chiffre résultant d'un échec total des négociations de "Copenhague". Pour que quelque chose de sérieux, et de peut-être même pas suffisant soit établie comme but à atteindre, il eu fallu faire des calculs orientant cette baisse des émissions de "gaz à effet de serre" de 40%.

 

Simplicité de la démonstration !.

 

Loin de me réjouir, au contraire, cette situation met en évidence un fait imparable, si "la crise" n'était pas passée par là, la baisse de nos émissions ne serait pas à la hauteur d'un but à atteindre pourtant à minima !.

 

Alors quoi, faut-il se réjouir de la crise, certains vous répondront oui, c'est toujours ça de gagné !.

Pour ma part, je répond non, car les seuls à en souffrir vraiment, sont les plus démunies, les plus faibles, les plus fragiles, et c'est précisément l'inverse que je souhaite  voir se mettre en oeuvre.

 

Mais la réponse est pourtant là, il va falloir "moins", "mieux" consommer, mais pas contraint et forcé par une crise qui nous y oblige, mais volontairement, par des choix qui seront les nôtres, mais ce n'est pas celui qui ne fait plus qu'un repas par jour qui devra s'en passer un jour sur deux, parce que c'est bien le chemin que l'on prend !.

Non, non et non, c'est celui qui mange au restaurant tous les jours, qui va devoir, se remettre en question. 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article