Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Agro-carburant, Les terres pour nourrir les êtres vivants, pas les moteurs !.

L'alerte est donné depuis longtemps déjà, et malgré cela on continu dans cette orientation suicidaire !.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/agrocarburants-biocarburants-casi-emissions-ges-bilan-environnemental-11315.php4#xtor=ES-6

Extrait :

"D'ici 2020, selon la directive européenne sur les énergies renouvelables, les Etats membres sont tenus de consommer 10 % d'énergies renouvelables dans le secteur des transports. Electrification des transports, développement des agrocarburants de première ou de deuxième génération, efficacité énergétique font partie des solutions que peuvent mettre en oeuvre les Etats membres.

Selon l'IEEP, ''les plans nationaux européens prévoient une  augmentation significative de la consommation d’agrocarburants. En 2020, les agrocarburants constitueront 9,5 % de l’énergie totale consommée dans les transports. 92 % de ces carburants sont issus de cultures vivrières (comme les graines oléagineuses, l’huile de palme, la canne à sucre, le sucre de betterave, le blé)''. Résultat : la réalisation des projections des Etats membres de l'UE en matière d'agrocarburants se solderait par la conversion de 69.000 km2 de terres à usage agricole, en Europe mais aussi dans les pays du Sud, et par une augmentation significative des émissions de GES.........L'IEEP estime que pour atteindre ces objectifs, les Etats membres devront recourir ''à une expansion des terres agricoles cultivées dans le monde, ainsi qu’à une conversion des forêts, des prairies et des tourbières en terres cultivées. Jusqu’à 69 000 km2 devraient être requis - une zone équivalente à plus de deux fois la taille de la Belgique''.

 

Et le rapport chiffre les impacts en termes d'émissions de gaz à effet de serre : la conversion de cette surface de terres entraînera un rejet de 876 à 1.459 millions de tonnes de CO2par la végétation et les sols. Les agrocarburants seraient donc plus néfastes pour le climat que les combustibles fossiles qu'ils sont censés remplacer, note l'IEEP qui précise que ''la directive européenne sur les énergies renouvelables requiert que leur impact en matière d’émissions de GES soit de 35 à 50 % moins élevé que les carburants fossiles pour être comptabilisés dans les objectifs de réduction à atteindre par les pays''.

Pour les ONG, ce rapport confirme leur position : il est nécessaire de prendre en compte le CASI dans l'évaluation des agrocarburants et de revoir la politique européenne en la matière.

Sophie Fabrégat"

 

Communiqué de presse- Mercredi 10 novembre 2010

"Sondage agrocarburants : quand le "sondeur" ment au "sondé"" 

 

Un sondage publié hier par les acteurs de la filière bioéthanol affirme que 78% des Français seraient prêts, « pour lutter contre le réchauffement climatique » à utiliser des « biocarburants ». Mais savent-ils que ces carburants d’origine végétale n’ont rien de bio ? Pire, qu’ils contribuent à la déforestation – et donc à l’effet de serre ? FNE fait le point.

Les agrocarburants ne sont pas verts…

FNE rappelle que malgré le préfixe bio abusivement utilisé, les agrocarburants n’ont rien de vert. La culture industrielle du blé ou de la betterave s’accompagne d’une intensification agrochimique polluante et désastreuse en termes de rendement énergétique. 

Lionel Vilain, conseiller technique agricole de FNE, explique : « D’un bout à l’autre du cycle de production, la transformation des engrais et pesticides en blé ou en betterave, puis en amidon ou en sucre, puis enfin en éthanol, présente une efficacité énergétique dérisoire : au final, il faut dépenser 1 litre de pétrole pour en récupérer 1,2 sous forme d’éthanol ! »

… et conduisent à la déforestation !

L’Union européenne s’est fixée comme objectif d’atteindre 10% d’agrocarburants dans les transports d’ici à 2020. Les surfaces agricoles européennes étant limitées, l’atteinte de cet objectif nécessitera des importations et la mise en culture d’une surface équivalente à deux fois la Belgique selon une récente étude de l’IEEP (voir notre communiqué du lundi 8 novembre 2010).

Des études de plus en plus nombreuses montrent que lorsque les agrocarburants sont issus d’anciennes forêts tropicales (éthanol de canne à sucre, huile de palme…), leur contribution à la lutte contre l’effet de serre devient négative. En effet, les émissions de gaz à effet de serre consécutives à ces mises en cultures sont très supérieures au faible gain issu de la combustion des agrocarburants dans nos moteurs.

Pour Jean-Claude Bévillard, responsable des questions agricoles à FNE : « Des millions d’hectares de forêts tropicales sont déjà transformées en culture industrielles de canne à sucre et en gigantesques plantations de palmiers à huile. Continuer à développer les agrocarburants, c’est indirectement soutenir cette déforestation. Il est abusif et trompeur de les prétendre verts et de faire croire aux automobilistes qu’ils participent à la lutte contre l’effet de serre. »

Jean-Claude Bévillard ajoute : « Seuls les agrocarburants auto-produits et auto-consommés sur la ferme présentent un véritable gain énergétique. »societe-civile-fne[1]

 

http://www.cdurable.info/Agrocarburants-europeens-Menace-sur-le-climat-et-la-securite-alimentaire,3006.html

Extrait :

"Les agrocarburants destinés au marché européen posent aussi des problèmes sociaux en monopolisant les terres agricoles dans les pays du Sud au détriment des cultures alimentaires.

Comme le noteChristian Berdot des Amis de la Terre, « les agrocarburants ne diminueront pas la dépendance énergétique de l’Europe, ni ses émissions de gaz à effet de serre. Par contre, ils pénaliseront les populations pauvres du Sud, à la fois en s’accaparant leurs terres et leur nourriture, et en détruisant de nombreux écosystèmes vitaux, afin d’y faire de nouvelles cultures énergétiques ».

PourAntoine Bouhey de Peuples Solidairesen association avec ActionAid : « En encourageant la production d’agrocarburants, l’UE a délivré aux agro-industriels un vaste permis de construire sur les terres du Sud, les poussant de fait à accaparer les terres des plus pauvres pour produire des agrocarburants. Si elle ne prend pas en compte le CASI tel que nous le préconisons, elle signera un nouveau chèque en blanc pour les industriels, qui accapareront jusqu’à 2 fois la taille de la Belgique ! »

Consommation d’agrocarburants par État membre en 2020 sur la base des chiffres fournis dans les PAN – Volume de consommation total des agrocarburants de 1e et de 2e génération (ktep = kilotonnes équivalent pétrole) :

Consommation d'agrocarburants par État membre en 2020

 

http://www.actualites-news-environnement.com/24420-biocarburants-Union-Europeenne.html

Extrait :

"La Commission de l’Union Européenne envisage désormais de réviser la législation pour prendre en compte les avancées scientifiques.

 

Les recherches menées cette année pour tenter de comprendre l’impact des biocarburants européens ont déjà entraîné de nombreuses actions en justice contre la Commission, ainsi que des avertissements selon lesquels ces « preuves » puissent porter un coup à l’industrie du biocarburant.

 

Le débat se focalise notamment sur un nouveau concept, baptisé « le changement indirect d’utilisation des terres ». Cela signifie que si l’on prend un champ de céréales pour le transformer en cultures liées à la production de biocarburant, quelqu’un, quelque part, en souffrira, à moins que ces tonnes manquantes de céréales sont cultivées quelque part.

 

Les cultures pour compenser le manque pourraient provenir de n’importe quel lieu et les politiques économiques influencent généralement l’utilisation des terres dans les zones tropicales, incitant les agriculteurs à empiéter sur les forêts fertiles pour trouver de nouvelles zones de culture.

 

Brûler les forêts pour nettoyer ces terres entraîne le rejet d’énormes quantités d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, en quantités suffisantes pour annuler les bénéfices que les biocarburants étaient censés apporter."

 

Qui pourrait encore prétendre, qu'on ne savait pas !?.


Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ROBERT GIL 05/12/2010 15:56




Daniel JAGLINE djexreveur 06/12/2010 15:42



Il semble qu'à nouveau un souci technique ai empêché un commentaire de s'afficher correctement.


ROBERT GIL, voulais donc signaler l'article qu'il avait posé sur son blog "2ccr.unblog.fr"


http://2ccr.unblog.fr/2010/11/27/a-jeter-aux-orties/


plus précisément :


http://2ccr.unblog.fr/files/2010/11/orties.pdf


Ce blog semble fort intéressant, n'hésitez pas.