Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Abeilles et pollinisateurs, le grave danger des OGM : Organismes Gravement Mercantiles.

Quand bien même des distances importantes étaient respectées entres les cultures OGM et d'autres cultures naturelles, ce qui entrainerait une autre conséquence négative, à savoir qu'on réduirait ainsi les surfaces cultivables, il est simple à comprendre que pour ce qui concerne les pollinisateurs, ces distances là ne seront d'aucune garantie.

Si il y a culture des OGM, il y aura forcement à un moment ou à un autre, dispersion de ces gènes manipulés, et ce qui est imprévisible c'est l'interaction qu'il pourront entraîner aves les autres plantes et cultures avec lesquelles ils entreront en contact, qu'elles en seront les incidences et les effets ?

On sait déjà que certains des insectes ou des maladies que les OGM sont sensés annihilés, résitent et mutent, pour finalement ne plus être affectés, on sait aussi que certaines plantes deviennent tellement résistantes qu'on ne sait plus ensuite comment s'en débarrasser, et elles prolifèrent.

Il y a aussi ce principe de l'effets coktail, par lequel on peut craindre que deux ou plusieurs gènes modifiés, viennent à s'imbriquer, à se scinder, et ainsi se transformer pour quels effets ?

Les abeilles et les pollinisateurs sont déjà la proie d'une diminution très inquétante, dont on ignore, ou tout au moins dont on arrive pas encore à prouver les causes, même si les suspicions sont grandes, leur rôle est pourtant primordial, ne prenons pas aussi ce risque là :

http://lesdemocrates.fr/2011/12/05/ogm-contre-abeilles-petition-de-17-associations-pour-sauver-l%E2%80%99apiculture-en-europe/

Extrait :

Les abeilles disparaissent peu à peu. Nous n’en connaissons pas toutes les raisons. Nous ne savons pas y remédier.

Mais certains facteurs de risques sont reconnus:

Toutes les abeilles jouent un rôle important pour la pollinisation des plantes, et en particulier celle de nombreuses plantes cultivées. Certaines espèces sont plus performantes que d’autres de ce point de vue. Les plantes dont la pollinisation est favorisée par l’abeille sont dites mellitophiles.

On constate dans l’Hémisphère nord une baisse de la population des insectes pollinisateurs et en particulier des abeilles2. Un des symptômes de ce phénomène est le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, qui connaît une recrudescence au début du XXIe siècle. De multiples causes semblent être à l’origine de cette baisse de la population : parasiteschampignonsprédateursagriculture intensiveréchauffement climatique… Les produits phytosanitaires agricoles, les cultures d’OGM et la pollution électromagnétique sont également cités mais leur implication est controversée. En tant qu’animal bioindicateur, cette situation inquiète non seulement les apiculteurs, mais aussi de nombreux écologueséconomistes et experts en raison de l’importance économique et écologique de l’abeille. En février 2010, l’Union Européenne met en place le programme STEP afin de préciser les causes et les impacts de ce déclin et d’en assurer le suivi. (Wikipedia)

Même si les OGM ne sont pas la cause principale de la disparition des abeilles, leur impact est à prendre en compte (cfSyndrome d’effondrement des colonies d’abeilles). Et la fin du moratoire OGM n’est pas une bonne nouvelle pour les abeilles.

Voici la pétition des 17 associations contre l’autorisation de la culture en plein champ du maïs Monsanto « MON 810″.

Je vous invite donc à signer comme moi cette pétition :

images (1) 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article