Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A quand la "Super-Convention" ?

Je me souviens d'avoir eu une réaction qui rejoint la reflexion dont traite cet article :

J'aurais presque envie de dire encore une convention de plus !.

a look

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5iCtVgEoZJQ8UGarYnSd8-cNpXztw?docId=CNG.96bd9ccd620b13c253b8837bd94ee3cd.951

Extrait :

NAIROBI — La prise de conscience environnementale des dernières décennies a conduit à l'adoption de plus de 500 conventions: un trop plein de textes et d'institutions, qui empêche paradoxalement une action globale pour sauver la planète, reconnaissent experts et ministres.

La centaine de ministres de l'Environnement réunis cette semaine à Nairobi sous l'égide du programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) ont été unanimes à reconnaître la nécessité d'une réforme en profondeur d'un système devenu victime de son succès politique et médiatique.

"Jamais au cours des quatre ou cinq dernières années le conseil de gouvernance de l'Unep n'a été aussi clair dans son analyse d'un besoin de réforme", a déclaré le directeur exécutif du PNUE (Unep, en anglais), Achim Steiner, dans une interview à l'AFP.

Les ministres ont demandé jeudi, au dernier jour de leur réunion, que la question soit étudiée et si possible tranchée à la conférence des Nations Unies sur le développement durable en juin 2012 à Rio de Janeiro.(...)

Entre 1992 et 2007, 540 réunions ont été convoquées sous l'égide de 18 traités internationaux, générant plus de 5.000 décisions. Les pays pauvres jettent l'éponge. "Notre personnel n'a pas les qualifications suffisantes pour prendre en charge toutes les missions liées à l'environnement", soupire Tiémoko Sangare, ministre malien de l'Environnement.

Certaines conventions éclipsent les autres: celle sur les changements climatiques (1992) va bénéficier d'un financement de 100 milliards de dollars. Adoptée deux ans plus tard, la convention contre la désertification peine à réunir quelques dizaines de millions de dollars. "C'est la convention des pauvres, tout le monde s'en moque", déplore un diplomate.

Mais les négociations patinent depuis des années sur la meilleure façon d'harmoniser ce système. Soutenus par leurs partenaires de l'Union européenne, la France et l'Allemagne ont défendu une nouvelle fois à Nairobi la création d'une "organisation mondiale de l'environnement".

"Nous voulons renforcer le PNUE (...) pour en faire un outil global", a plaidé la ministre française de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet.

La proposition suscite, pour des raisons politiques ou budgétaires, la réticence des Etats-Unis, mais aussi de la Chine, la Russie ou l'Inde.

On peut donc s'attendre à ce que tous soient d'accord pour tenter d'harmoniser, mais à sa façon, mais avec sa vision, c'est ma convention qui est la meilleur !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article