Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'eau c'est la vie mais c'est aussi vecteur de mort ! Transport de pollutions et résidus de diverses natures l'eau empoisonnée nous contamine.

L'eau c'est la vie, elle la transporte, elle en est même d'une certaine manière l'origine, et si dans une chanson il a pu être dit "Je t'aime ça l'eau" on pourrait dire maintenant que des salauds ne l'aime pas qui la laisse être empoisonnée et tentent de nous faire croire que nous et notre environnement n'en sommes pas grandement menacés à long terme.

Mais qui réfléchit encore à long terme pourrait-être la question fondamentale qu'il faudrait poser à tou·te·s nos décideu·se·r·s et instances de surveillances des diverses pollutions pour ne citer que celleux qui interviennent dans cette problématique précise !

Comme à leurs habitudes, tant pour les résidus de produits chimiques dit phytosanitaires, que pour les résidus médicamenteux, Ielles minimisent les impacts déjà connues, ielles minimisent les risques à terme, ielles minimisent les quantités, ielles minimisent les conséquences, moi ça ne fait qu'augmenter mon courroux et (ce qui pour d'aucun sera rangé au rang de suspicion sans fondements ou au rang de la seule mauvaise opinion que j'ai effectivement à l'encontre de celleux qui sont sensés œuvrer à ce que nous soyons protégés), ma conviction qu'ielles s'organisent pour nous mentir, nous mentir pour nous protéger nous rétorqueront-ielles, nous mentir pour ne pas nous alarmer, nous mentir pour ne pas que nous nous sentions en droit de paniquer. Sans doute vaut-il mieux que nous subissions des conséquences sanitaires et environnementales gravent, (jusqu'à mortelles pour certaines, mais ce ne sont pas les seules à prendre au sérieux), qui peuvent être masquées parce que difficiles à prouver, à corroborer, vous savez les causes multifactorielles, plutôt que de s'attaquer au fait sans se voiler la face !

Si je pense qu'il n'est plus vraiment nécessaire d'en ajouter en ce qui concerne les pesticides parce que ceux là on déjà mauvaise presse et que tout le monde le sait, souvent sans vouloir l'admettre, mais je vais insister un peu sur les RdM, qui ne sont pas le verlan de "mord de rire" mais plutôt l'esquisse d'un futur morbide.

Voilà donc ce qu'en dit encore l'ANSES par la voix de sa directrice adjointe Valérie Baduel, je cite : " Nous ne pouvons pas encore nous prononcer sur le risque pour la santé humaine" ! Alors je vous propose de la lecture pour faire contrepoids, oh rien de scientifiquement admis par ces messieurs dames les décisionnaires de toutes politiques institutionnelles et industrielles, mais de quoi vous amener je l'espère à ce que vous vous posiez des questions, et j'en rêve, que vous soyez ensuite comme d'autres que je soutiens, de celleux qui leurs posent des questions et les mettent en demeure d'y répondre (faussement) ce qui étayera mon affirmation qu'ielles ont bien décidé de nous mentir !

Voici tout d'abord pour les plus courageu·ses·x au format pdf le dernier "Rapport de l'académie nationale de pharmacie".

Un peu moins indigeste mais tout aussi nourrissant pour alimenter la soif de savoir,  un assez large tour d'horizon sur les connaissances actuelles : "Les résidus de médicaments dans l'eau...En 2020 où en sommes-nous ?".

Plus facile à aborder : "L'alarmante pollution de l'eau par les médicaments".

Et enfin cerise sur le gâteau, ou brise sur le bateau, juste parce que c'est sûrement la seule fois que je relaierais un de leur article sur ce blog : "Les résidus médicamenteux, une menace grandissante pour l'environnement qui inquiète" (comme s'il y avait des menaces qui n'inquiétaient pas !) mais si c'est LCI qui le dit m'est d'avis que certain·e·s en seront plus intrigués.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article