Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les plaques techtoniques de l'humain cancer écocide et de la nature virale s'entrechoquent, les répliques COVID ou autres vont se succéder.

De nombreux chercheurs et scientifiques, relayés par des humains de toutes sortes ont alertés, de nombreux humains ont compris et pris garde de ces constats sans appels et les ont relayés depuis des décennies déjà, en réclament des changements aussi radicaux que nécessairement vitaux, mais politiques et industriels, parce que malades du capitalisme productiviste de profit ont inventés un monde hors sol naturel non viable car se bernant eux même sur l'imaginaire capacité à la nature de renouveler à l'infinie les éléments qu'ils en prélève et lui arrache, la dégradant, la polluant, la dévitalisant ainsi, et diminuant de fait la possibilité à l'humanité d'y survivre sur une part grandissante de son étendue.

Ce qui pourrait n'être qu'une hypothétique dystopie se vie en réalité ici et maintenant.

Tellement éloignés de la terre dans leurs tours d'ivoire, leurs appartements spacieux en centres-villes, les hôtels luxueux, leurs somptueuses villas, se croyant riches de fortunes virtuelles, ces privilégies, qui ont établis eux-même leurs privilèges se croient encore isolés des contingences du monde des masses laborieuses et des autres laissés pour comptes dont ils se servent et qu'ils dirigent par toutes sortes d'artifices. Leurs assises prennent diverses gouvernances allant des pseudos démocraties aux régimes autoritaires dont les formes de despotismes plus ou moins visibles ont les mêmes objectifs, établir, entretenir, consolider et verrouiller un pouvoir à leur seul profit, seuls les formes pour y parvenir varient. Je ne mets pas ces formes diverses un même niveau de l'inadmissible, mais il ne faut pas se leurrer sur les intentions profondes.

Ils conduisent dans leurs voracités insatiables l'humanité à sa perte, nous ne sommes pas dupes mais encore impuissants, sans doute l'avons nous autorisée et l'acceptons nous encore pour certain·e·s cette impuissance, leur confiant les rênes, leur déléguant les politiques à organiser, n'est-il pas déraisonnable de poursuivre ainsi ?

Vous savez ce que je réponds à cette question.

La pandémie COVID 19 sera-t-elle l'alerte salvatrice, rien n'est moins sûr, je l'espère et tente de participer à ces changements pourtant. Eux, celleux qui en tirent profits, ne vont rien vouloir lâcher, n'y comptons pas, les seuls qui peuvent leur ôter les commandes ce sont les populations, à conditions qu'elles mettent en commun ce qui les rassemble, et se massent.

Le dérèglement/réchauffement climatique parallèle à la perte de biodiversité concomitante avec les dégradations écosystémiques consécutifs de l’expansion humaine ont la même racine, une volonté expansive aveugle mêlée d'un sentiment d'hégémonie humaine alors qu'un virus peux mettre le monde marché à l'arrêt et qu'un prochain séisme viral ou bactériologique pourrait nous anéantir, et la liste des possibilités est incommensurable.

Listons ce qui fait notre commun et listons ce qui nous désuni, mettons les sur la balance de la survie, quel est le résultat ?

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article