Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Doit-on se préparer à une recherche "d'acceptabilité sociale" de la modification du génome humain ?

Il ne s'agira plus de "modification génétique" mais "d'édition génomique" et l'argumentation principale et première sera très probablement médicale.

Modifier des hérédités à risques, contrer des maladies génétiques ou des risques de maladies incurables, l'intention parait humaniste et "acceptable", elle pourrait même à mes yeux être effectivement questionable et envisageable si la maîtrise en était absolue...si la maîtrise en était absolue et encadrée à des fins purement et strictement médicales.

Mais en disant cela ne suis-je pas déjà en train de donner raison et d'aller dans le sens de ce que viennent de déclarer trois comités d'éthique européens ?

Je ne le crois pas et je ne le veux pas parce que ce que je crois c'est que la maîtrise n'en sera jamais absolue contrairement à la prétention et aux déraisonnables et fantasmagoriques illusions des chercheurs et des scientifiques qui ont systématiquement l'arrogance et l’orgueil vaniteux de prétendre que leurs découvertes sont maîtrisées quand elles ne sont évaluées que dans des labos à court terme et avec des méthodes totalement imparfaites et insuffisantes.

Ils sont pourtant les mieux placés pour savoir combien ils sont faillibles, à quel point de nombreuses conséquences ou effets indésirables ou secondaires inattendus se font jours sans qu'ils aient été ni envisagés, ni anticipés parce que c'est comme ça qu'avance la science en particulier médicale en pesant entre-autres arrangements à la balance "risques/Bénéfices" pesée souvent faite par les concepteurs eux mêmes.

Edition génomique à vue de nez !

Il est donc considéré par ces trois comités d'éthiques que des techniques qui ne sont pas considérées comme suffisamment sûres (sic) permettraient pourtant de modifier de façon ciblée certaines séquences d'ADN chez les êtres vivants ! Avec ça on peut être tranquille y a vraiment rien d'autre à craindre qu'une erreur de jugements.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article