Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le capitalisme dopée à la croissance, après avoir apporté confort et luxe pour une minorité est le destructeur de l'humanité.

Entre Trump, Xi Jinping, Shinzõ Abe, Angela Merkel, Ram Nath Kovind, Boris johnson, Macron, Sergio Mattarella, , Bolsonaro,  Justin Trudeau, Moon Jae-in, et Poutine qui sont les dirigeants des dix nations considérées comme les plus puissantes car les plus riches, il y a concours pour attribuer le prix de l’abrutissement capitaliste tant les uns et les autres sont près à sacrifier l'avenir pour la croissance de leurs pays réciproques, et il en est de même très certainement pour  la majorité de tous celles et ceux qui les suivent au classement.

Que dire de l'exemple si révélateur et si visible du premier ministre Australien Scott Morrison qui, alors que les flammes s'étendent,  à au moins l'honnêteté de l'affirmer sans ambage, la priorité absolue de tous les dirigeants est de tout faire pour favoriser la croissance, une aberration, moins connue car moins visibilisée mais qui l'est tout autant celle de Bolsonaro qui s'il ne la condamne pas aux flammes, condamne la forêt à la destruction par abattage au profit des miniers. Si les choix d'autres dirigeants ne sont pas aussi spectaculaires, ils n'ont rien à leurs envier sur d'autres plans.

Tous, oui ce ne sont que des hommes, ont un autre point en commun, celui de ne jamais remettre en cause le système capitaliste marchant mais bien au contraire de le renforcer et de tout faire pour le favoriser, ce n'est plus seulement la maison qui brûle, c'est la planète, sauf que même en feu quand ils la regarde c'est pour envisager comment le PIB va pouvoir remonter pour reconstruire sur les ruines des catastrophes qui s’enchaînent !

 Dans chacun de ces pays comme dans tous les autres, une autre constante aussi que la plupart d'entre nous a choisi de ne pas regarder comme il se doit, partout ce sont des minorités, qui plus est s'amenuisant maintenant au profit d'une frange ultra minoritaire, qui ont vraiment bénéficié sur quelques décennies de la majorité des profits. 

Le prix de cette hyper croissance totalement inégalitaire n'est ni plus ni moins que celui de la capacité de l'humanité à survivre aux conditions incandescentes qui sont s'amplifier, le tout en quelques générations seulement ! 

La politique de la terre brûlée à l'échelle mondiale.

Cette politique là est à descendre en flammes, ce capitalisme là est à enterrer si nous voulons sauver ce qui peut l'être encore à savoir une terre très dégradée mais encore vivable en partie pour les être humains, sauf à considérer qu'il vaut mieux en finir avec ce cancer qu'est l'homme pour son environnement nourricier.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article