Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Immigration, l'élévation du débat ce serait un examen approfondi de la situation aux frontières intérieures françaises !

Ne vous méprenez pas, si en effet on parvenait déjà à rendre digne et humaine la prise en charge des réfugiés, migrants, expatriés, demandeurs d'asiles qui parviennent jusqu'à l'intérieur de nos frontières, je considère aussi que ce serait effectivement déjà une énorme avancée, au constat de l'actuelle politique honteuse menée, toutefois ne nous abusons pas et relativisons tout aussi dignement la portée qu'aurait une telle amélioration !

La vérité c'est qu'un pays aussi riche que la France devrait être non seulement en mesure mais positivement favorable à "intégrer" "accueillir" bien plus de nouveaux venus qu'il n'en arrive en réalité, parce que les faits sont terribles, la quantité de demandeur·se·s à rester en France est infime au vue des foules obligées de quitter leurs terres, leurs frontières, et pour une petite partie d'entres-elleux leurs continents !

Le nombres de demande d'asile en France est si bas que notre incapacité à les recevoir et les accepter est un déshonneur pour un tel pays que le notre, la voilà la vérité.

En être donc juste à espérer, quémander, réclamer que les droits de ces si rares demandeur·euse·s d'asiles ou migrant·e·s qui passent, espérant poursuivre leurs chemins vers d'autres destinations, est donc une ignominie.

Les principaux pays d’accueil de l’immigration à l'échelle mondiale.

Cette analyse peut à mon avis être transposée au niveau de l'Europe, même si certains pays font un peu mieux que la France, globalement le nombre "d'immigrés" par obligations à arriver jusqu'en Europe est faible en proportions de ceux "déplacés" qui restent sur leurs continents notamment africain, c'est un fait, alors que les migrations sont pourtant favorables aux économies des pays qui voient ces exilés s'établir, l'instrumentalisation mensongère perdure et s'amplifie même, nous sommes coupable non pas d'aveuglement puisque nous avons tous les chiffres à portée de conscience, mais de non assistance à humains en danger.

Alors en être encore à devoir implorer le respect des droits aux frontières intérieures de la France est une aberration, une preuve flagrante de la décadence de notre société.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article