Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je découvre l'existence des fongicides SDHI, éco-humanocide et l'aval des traîtresses autorités sanitaires.

Non pas que j'ai pu penser que nous savions maintenant tout sur les danger qui nous entoure, mais quelle surprise tout de même que cette nouvelle alerte contre des produits chimiques répandus par mont et par vaux, dont je n'avais pas encore entendu parler, alors qu'ils font parler d'eux depuis un moment quand même, mais il y a tant d'alertes qu'on passe à côté de certaines, par exemple pour moi les fongicides SHDI. C'est un mail d'amis avec qui je participe de temps à autre, quand je le peux, au mouvement "Nous voulons des coquelicots" qui m'a éclairé, une recherche très rapide m'a en particulier donné envie de relayer cet article là aussi, je découvre même que "Générations Futures" dès avril 2018 demandait des mesures de retrait immédiates, et que "Pollinis" avait aussi lancé l'alerte encore plus tôt

Il est déjà confirmé que nous sommes empesté par de nombreuses particules chimiques qui envahissent nos corps, certaines plutôt les femmes d'autres plutôt les enfants, mais personne n'y échappe plus vraiment, comme l'atteste l'étude de Santé Publique France, ce n'est pas une découverte, mais comme on se focalise sur le CO2 en ce qui concerne le climat en omettant ainsi de porter assez d'attention à d'autres GES, on se focalise sur le glyphosate en délaissant un peu trop les autres molécules qui nous infecte, j'ai cette conviction depuis un bon moment déjà, et je l'ai exprimé sur ce blog.

On tente bien déjà de nous rassurer, en nous disant que les taux sont infimes, allant jusqu'au mensonge en affirmant qu'aucune recherche ne permet scientifiquement d'assurer d'une toxicité avérée des ces molécules ingurgitées ou qui nous pénètre indépendamment, n'osons même pas imaginer si la question des effets cocktails est envisagé, mais qui peut encore y croire.

Que dire de l'ANSES, et de son attitude, sinon qu'elle est depuis longtemps mise en cause dans certains dossiers, qu'une certaine suspicion que je n'avais pas voulu relever et propager était déjà connue, rien n'est ni blanc ni noir, cette fois il semble bien que cette agence n'est pas digne de confiance, et je n'en suis pas surpris, mais c'est tout de même terrible d'en avoir une si cruelle démonstration.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article