Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a urgence aux Urgences, une crise à l'image de la crise sociale qui enfle.

On ne peut pas être au fait de tout ce qui dérape dans notre société, tant tout déraille, l'immense malaise des Urgences me dépasse, c'est un sujet que je connais très mal, mais peu importe, il n'est pas besoin d'être très informé pour comprendre que les enjeux sont gravissimes.

Le nombre de services d'Urgences qui se met en grève ne cesse d'augmenter à ce rythme ce seront bientôt 250 qui le seront, soit plus des deux tiers de ceux que les hôpitaux français gèrent.

Est-ce qu'on se rend bien compte, plus des deux tiers des gens concernés directement par une lutte sociale en grève, je crois pouvoir dire que c'est une première, je ne pense pas que jamais un tel pourcentage ait-été atteint, même dans l'éducation nationale ou à la SNCF, deux milieux pourtant très mobilisés quand ils revendiquent.

Pourquoi ais-je envie de parler de ce problème alors que je n'y connais rien, deux raisons, premièrement, parce que justement nous avons là affaire à des hommes et femmes qui d'ordinaire acceptent sans broncher des conditions difficiles et pénibles, mais qui là n'en peuvent vraiment plus, alors je ne connais pas d'autre moyen qui me soit accessible autre que celui de relayer leur combat, de soutenir leur cause en en parlant.  Deuxièmement à cause de deux des réponses apportées par le Ministère de la santé. La première qui date déjà un peu et qui, sans surprise à mon sens, n'a absolument pas changé le fond du problème, parce qu'une fois de plus devient coutume pour ce gouvernement néolibéral, une augmentation de cent euros de primes, des miettes quoi ! Et puis cette autre réponse envisagée qui consisterait à essayer de trouver des solutions qui sont encore à inventer pour désengorger les Urgences en détournant de ces dernières les patients, blessés et autres vers les cabinets ou maisons médicales !

Je sais pas vous, mais moi y comme un truc qui me chiffonne, est-ce qu'on est pas déjà en pénurie de médecins, est que ces derniers ne sont pas déjà surchargés, au point qu'on entend dire partout qu'il faut des semaines que ce ne sont pas des mois, pour obtenir des rendez-vous. Il n'est même pas rare d'entendre dire comme ce fut le cas pour moi hier, que des médecins refusaient maintenant de prendre de nouveaux patients. N'a-t-on pas mis en lumière depuis quelque temps que ce manque de médecin était en fait structurel qu'il touchait on le sait déjà depuis longtemps partout en province généralistes comme spécialistes ? Et donc la réponse du gouvernement serait d'ajouter encore à ces praticiens de la médecine surchargés et en nombre insuffisants des patients à prendre "en Urgence" !

Voilà donc comment on est gouverné pour garantir ne pas effrayer les agences de notations et le système bancaire et financier.

C'est donc bien à l'image de toute la crise sociale, un gouvernement sourd, aveugle, incompétent, arc-bouté dans une vision budgétaire, incapable de regarder les vérités de l'état du pays et de sa population.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article