Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cavalier législatif, manipulation déloyale des projets de loi, autre bassesse croissante de nos gouvernants.

Une nouvelle duplicité dans le projet de loi relatif à l'énergie et au climat, vient d'être mise à jour, je prends la liberté de la classer pour ma part au rang d'une forme de "cavalier législatif" qui n'a heureusement pas échappé à FNE (espérons qu'elle soit bien retoquée par qui de droit), ce qui m'amène, en réaction à cette anti-chevaleresque attitude, à évoquer cette constante attitude de certain·e·s déposeu·se·r·s de projets de lois. Je déplore à la fois ces tentatives et le fait qu'elles soient peu commentée alors que pourtant hautement traître et déloyale, je les considère indigne et intolérable.

Le Conseil constitutionnel qui traque pourtant ce type d'abus, doit composer avec les liens "indirects" nouvellement inscris dans la réécriture de l'article 45 alinéa 1 de la Constitution devenu alors "tout amendement est recevable [...] dès lors qu'il présente un lien, même indirect, avec le texte déposé ou transmis." alors qu'auparavant il fallait que ce lien soit considéré comme direct, ce qui bien évidemment fragilise les mises en doutes, sans toutefois tout rendre possible, mais qui permet tout de même d'élargir les tentatives de supercherie !

Certain·e·s ne se privent pas de tenter pour le moins cavalièrement d'abuser les autres, les députés qui tou·te·s n'ont pas le temps d'éplucher tous les projets de lois et surtout les citoyens, qui subissent des changements législatifs félons sans en avoir aucunement été conscients.

 Comme peut-on être à ce point perfide ?

Comment peut-on essayer ainsi de gruger les français et leurs représentant·e·s ? Je considère que c'est un aveu de tentative malveillante, que c'est la révélation même que celleux même qui usent de tel artifices, le font parce qu'ils savent par avance que leurs amendements seraient retoqués s'ils procédaient régulièrement.

Comment de telles vilenies ne sont pas suivie de conséquences radicales ? Ce n'est pas passé cette fois, tant pis on remettra ça plus tard, voilà ce que peuvent s'autoriser celleux qui trichent, sans rien craindre comme conséquence que de se voir contré dans leurs pernicieuses intentions. 

Cela me répugne une telle bassesse et ce sont ces gens là qui veulent nous gouverner, qui se prétendent avoir les qualifications requises pour faire les choix que nous devrions suivre ensuite, c'est ignominieux, et on voudrait encore nous faire croire qu'on est en démocratie !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article