Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Haut-fonctionnaires et grands Corps de l'État, quand la noblesse privatisée remplace la noblesse d'État ou le peuple victime d'une autre oligarchie.

Aussi vaines que me semble être en ce moment les luttes sociales et autres rebuffades populaires, contre les tyrannies politiques, financières, industrielles, auxquelles je participe dès que cela m'est possible, et que je soutien sans équivoque tant qu'elles me semble justes et justifiées, j'essai tout de même de garder espoir en une révolution sociétale, dont je crains pourtant qu'elle n'ai plus aucune chance d'avoir le temps d'aboutir !

Je crains en effets que le réchauffement climatique et ou les autres effondrements, financiers notamment, possibles et leurs conséquences catastrophiques ne gomme tout autre avenir possible d'évolution paisible et non contrainte, avec la violence qu'on peut en redouter.

Vous le savez vous qui me lisez, je soutiens, relaie et participe autant que possible à toutes les luttes qui vont, soit dans le sens de l'émancipation des populations et l'établissement d'une vrai démocratie, soit dans le sens d'une lutte sociale pour établir un vrai partage des richesses en une redistribution plus équitable voir égalitaire et de l’avènement d'une participation des travailleurs aux choix industriels, aux choix de consommations, et dans le sens d'une vision mondialiste d'entraide et de prise en compte des besoins humanitaires, sociaux et environnementaux tout en invoquant un équilibre entre les droits légitimes d'autodétermination et le sens de l'intérêt commun terrestre qui réclame qu'on n'ait assez de sens altruiste pour ne pas privilégier notre propre intérêt.

Résumé non exhaustif de mes espérances "folles" "utopiques", ou pas ?

Il faut tout de même s'occuper des affaires courantes, et tenter de faire bouger les fondations de nos sociétés gangrenées par une course folle au développement économique qui annihile toute autre considération.

Dans le cadre restrictif et nombriliste de notre pays de France, il est un de ces fondements dont peu parlent et que je relaie donc peu également, alors que pourtant j'ai depuis déjà longtemps cette conviction qu'il est au coeur du délitement sociétal actuel et d'une grande partie de nos maux sur le plan politique et structurel, le monde sous-terrain des grands corps de l'État, et des hauts fonctionnaires qui eux survivent invariablement à toutes les vagues politiciennes en surface, comme l'ancre accrochée sans faiblesse aux fonds marins quand le navire lui en surface est ballotté par les flots. Je vous partage cette interview de Laurent Mauduit au sujet de son dernier livre, il y évoque ce que j'avais cru percevoir ces derniers temps, sans le dénoncer car je n'ai pas les éléments pour étayer mes "impressions" ou " ressenties", au travers ce que je vois et lis, ce qui me convint, parce que j'ai la perception qu'ils se développent sous nos yeux.
 

Qu'on l'appelle caste ou par quelque dénomination que ce soit, les victimes sont toujours les peuples qui sont la proie d'intérêts, qu'ils soient publiques ou privées, tentaculaires, monopolisateurs, corporatistes, accapareurs. 

Sans remise en cause fondamentale de ces principes, de ces rouages, de ces enclavements, il ne sera pas possible de faire vraiment bouger les orientations envisageables, l'avenir possible est sclérosé, amputé, n'agir qu'en surface sans lever l'ancre laissera le navire dans l'incapacité de nager vers d'autres horizons.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article