Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fiction se fait parfois dépasser par la réalité, surtout longtemps après ! Des auteurs visionnaires ou justes lucides ?

Cela m'est passé avec le temps, je ne suis pas sûr de cerner vraiment pourquoi, mais ados j'étais un fan de récits de sciences fictions, pas ceux, romans ou films devenus rapidement des références, parce que dans mon village rural et dans mon cadre familial et social nous n'étions pas atteint par cette culture là,  non des livres de poches par des auteurs beaucoup moins connus. Mon premier cinéma ce devait être vers 17 ans, et c'est plutôt vers vingts ans que j'ai entendu parler de ces références, comme 1984, Le meilleur des mondes, etc c'est alors que j'ai rompu cet engouement comprenant sans doute déjà que ce qui m'était apparu jusque là comme du délire, des projections fantasmagoriques, étaient pour certain·e·s la vision de l'avenir qui venait, et que je sentais moi aussi arriver.

Depuis j'ai vu, mais pas comme des fictions ces films et lu au moins des bribes de ces romans, je les ai visionné et visualisé comme des anticipations, des projections de l'avenir possible, ce qui pour certains se vérifie déjà, et je sais que beaucoup d'autres que moi avaient depuis longtemps compris que ces avenir possibles étaient en chemin. 

Je ne connais toutefois pas l'oeuvre d'ASIMOV, mais je connais le monde d'aujourd'hui et ce qu'on peut présager de ce qu'il advient, et si je ne m'abuse point besoin d'avoir lu ses anticipations pour constater le présent qui dans certains aspect va déjà au delà de ce qu'il était convenu d'appeler de la fiction.

Étaient-ils inspirés, étaient-ils visionnaires, ou bien avaient-ils tout simplement la simple lucidité qu'il est possible d'avoir quand on ose regarder en face certains prémices, des lanceurs d'alertes à leur manière ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article