Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'obsolescence c'est aussi dans notre tête qu'il faut la déprogrammer.

L'attirance de la nouveauté, les modes, la dernière version technologique, le matraquage publicitaire, la pression sociale, et que sais-je encore, toute une panoplie de raisons plus ou moins conscientes qui nous excitent et nous poussent à l'achat quand il n'est pas, pour certain·e·s, devenu compulsif.

L'obsolescence programmée ne sert-elle pas d'excuse dans de nombreux cas, ne masque-t-elle pas souvent des attitudes consuméristes sans qu'il est vraiment besoin de les provoquer ?

Elle existe pourtant bel et bien matériellement l'obsolescence et quand elle n'est pas programmée techniquement ou technologiquement c'est dans nos cerveaux qu'elle est immiscée. Tout est fait pour nous enjoindre à la consommation, à la sur-consommation, l'avènement du jetable à fini de détériorer notre vision sur la valeur des objets.

Alors si le combat à mener contre l'obsolescence programmée matérielle est on ne peut plus important, et je soutiens toutes celles et ceux qui l'ont engagé, en particulier HOP dont j'ai déjà relayé ici leurs actions, qui le déploie maintenant sur le plan juridique, il nous faut aussi questionner tout notre conditionnement consumériste, et ça personne ne peut le faire pour nous.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article