Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Si tu VITTEL un marchant comme NESTLE, la solution à la surexploitation c'est d'étendre et d'élargir le pillage.

La situation connue depuis 1975 perdure et bien que le déficit rendu chronique par choix politiques et industriels ait baissé, son niveau actuel de 800 000 m³correspond à ce que NESLE Waters puise pour ces affaires, les 600 000 m³que prélèvent la fromagerie Ermitage ne sont pas à occulter également.

Mars 2018 FNE re-sonne l'alerte et monte au créneau.

Non content de surexploiter la nappe phréatique de VITTEL la société NESLE qui ne nie pas avoir généré des besoins supérieurs à ce que l'étendue souterraine d'eau est en mesure de renouveler, la solution qu'ils (ses dirigeants) préconisent pour les autres, car il n'entendent pas cesser leur accaparement totalement illégitime et inconcevable d'un bien commun, ce serait d'aller chercher ailleurs la ressource en eau potable qui n'est plus disponible pour les populations puisque eux la pillent sur place !

Une fois de plus le bien commun privatisé !

Que devient donc la disposition légale qui valide la priorité à l'usage collectif des ressources en eau locale, ce qui est du plus simple bon sens et la plus légitime valeur du bien commun ? 

Une telle situation devrait mener ces gens la en justice devant des tribunaux, mais que ce passe-t-il, il reçoivent l'assentiment des politiques locaux, ...

Ce n'est évidemment pas une pétition qui suffira à changer cette situation, mais je vous invite tout de même à la signer bien sûr, je vous invite également à boycotter les produits Nestlé, notre plus grand pouvoir réside dans notre manière de consommer.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article