Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un statut juridique pour les matérialisations de l'intelligence artificielle, accusé robot levez vous !

Je ne m'attendais pas à ce que la courte discussion que j'ai eu cette après midi avec quelques personnes au sujet de l'IA allait trouver un développement bien particulier ce soir sur ce blog. La question plus particulièrement évoquée cette après midi, à laquelle je ne suis pas plus en mesure d'apporter de réponse, que pour l'autre aspect que je vais aborder ici, portait sur la capacité réelle de l'IA à être en mesure elle même de créer son propre développement et surtout sa propre amélioration, sa propre "élévation", sa propre "autodétermination".

En terme de création, il y en a pour ne pas voir, ou en tout cas, ne pas nous amener à  regarder plus loin que la création d'emplois et de croissance, dont les retombées sont très controversées car hypothétiques, mais l'IA peut et est même déjà reconnu pour être en capacité de créer bien plus que cela !

Sans faire de recherches approfondies, loin de là, car ce n'est pas mon propos ce soir, juste pour l'exemple, en 2016 un développement musical était évoqué. D'autres exemples existent évidemment deux notamment qui ont eu une très bonne presse sont chronologiquement la victoire de l'ordinateur sur les plus grands champions d'échec, confortée plus récemment par celle sur un maître du jeux de GO, des cap historiques ?  

Aujourd'hui où en est-on ? Entre-autres extrapolations, l'équipement de robots IA  autonomes armés en mesure de décider eux même d'utiliser leurs armements est déjà amorcée, pourtant le premier développement dit "intelligent"  à "tuer" un humain aura été une voiture autonome, enfin prétendue comme telle !

Peut-on vraiment parler d'intelligence ?

Quid alors des responsabilités ? Parce qu'il faut bien des responsables n'est-ce pas ! Quand bien même on peut déjà suspecter qu'ils ne seront jamais reconnu comme coupables !

La question va faire couler beaucoup d'encre, je n'avancerais aucune hypothèse ni même la moindre intention d'essayer d'y répondre, à l'heure qu'il est j'ai juste une conviction, le concepteur, surtout s'il est aussi le développeur, devrait avoir à en répondre, mais au constat de certaines injustices déjà criantes de vérités, rien ne m'assure que cela sera bien le cas.

En attendant les arguments développés, les analyses, les débats qui vont sans nul doute entourer les questionnements qui vont être menés autour des problématiques inhérentes à ce type de sujets, voilà déjà l'un des premiers aspects qui s'invite à nos réflexions, le statut juridique des "robots IA" et l'étalage d'interrogations qui en découlent.

Le sujet est évoqué par de nombreux médias, parce que la volonté de l'Europe à laquelle notre Macron national adhère totalement, et qu'il veut même nous faire adopter fait l'actualité, une rapide recherche me le démontre, il suffit juste de taper dans un moteur de recherche comme je viens de le faire "statut juridique robot".

Ouais parce que je suis pas un robot moi !

Ouais parce que je suis pas un robot moi !

Juste pour la petite histoire, ce soir j'ai visionné "Metalhead" le cinquième épisode de la quatrième saison de "Black Mirror" et je vous garantie que cela ne m'a pas beaucoup rassuré.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article