Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Liberté vs normalisation. Quand réglementations et standardisations créent des cadres étouffants et mortellement déshumanisants.

J'ai marché ce jour de part et d'autre de la manif de Rennes, appelée en ce jour par la CGT et Solidaires dont je ne suis membre ni de l'un ni de l'autre, jouxtant un grand nombre de causes diverses, dont je préfère ne pas tenter de les nommer de crainte d'en oublier une seule ce qui serait profondément injuste.

Tantôt avec les uns, tantôt avec les autres, jamais sous un drapeau mais

parfois proche d'une bannière lorsque que j'en apprécie particulièrement le message. J'avais des dizaines de raisons et de causes pour lesquelles je devais être là pour faire nombre avec celleux qui défendent ces différentes revendications que je soutiens également. C'est la situation des zadistes que j'avais le plus à cœur de soutenir cette fois, mais sans oublier nombres d'autres sujets. D'ailleurs comme souvent j'apporte ma propre contribution, mon propre message ou mon propre slogan, aujourd'hui je disais ceci, sur l'affiche que j'ai porté tout au long :

J'avais donc de nombreuses causes à l'esprit comme vous pouvez le constater, mais l'une dominait.

Oui, encore la ZAD et celleux qui la défendent de l'intérieur, qui la vivent du dedans, qui lui donne corps, et pour de nombreuses raisons que je sais même ne pas intellectualiser complètement, comme quelque chose de viscérale sans doute lié à ce que j'ai vécu il y a très longtemps. 

Au retour c'est de mon potager dont je me suis occupé, il y a urgence en la matière, avant de me reposter devant mon ordi et me brancher sur radio klaxon que j'écoute maintenant régulièrement, la voix qui était au micro à ce moment là poursuivait la lecture d'un texte qui m'a bouleversé, bien que je le prenais en cours, ce qui y est dit élargi mon horizon de réflexion et me bouleverse.

Ce regard porté, que ce texte dépeint, à fait monter à la surface de ma pensée consciente de nombreux éléments que je ne percevais alors jusque là que de manière inconsciente je crois.

Je ne me souviens même pas avoir entendu parlé à l'époque de ce drame, j'en découvre donc et le fait et cette analyse qui en a résulté et que je tiens à vous partager. Elle change assez radicalement le regard que je porte sur la situation actuelle, et surtout modifie l'opinion que je m'étais faite jusqu'à l'écoute suivie de la lecture de ce texte.

Écrit par les agriculteurs du "collectif contre les normes" en janvier 2018, suite à la mort de Jérôme Laronze causée par un tir d'arme à feu renouvelé 5 fois de la part d'un gendarme, une histoire révoltante : 

L'État élimine les agriculteurs et pas que, c'est toute une techno-structure qui nous contraint et qui cherche à nous effacer, à nous réduire au silence, à parfois même à nous dissoudre si ce silence n'est pas obtenu. La démonstration comme à en être visible, allons nous nous laisser déshumaniser encore longtemps ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article