Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le climat et la biodiversité défendus par une Constitution révisée, avancée, danger ou formalisme cosmétique ?

La révision de la "Constitution" prévue dans son article 89 est un acte d'une importance majeure, que seul le Président de la République sur proposition du Premier Ministre, ou les membres du Parlement à condition que l'initiative prennent une forme d'acte commun, le terme consacré est concurremment.

Que la Constitution puisse évoluer est selon moi une nécessité, je suis même de celles et ceux qui voudraient qu'elle soit réécrite dans son intégralité !

Sauf que ce que je ne partage pas c'est justement que ce soit celles et ceux qui sont déjà au pouvoir qui seul·e·s en ont la possibilité, c'est précisément l'un des points qui disparaîtrait je le crois d'une "Constitution" écrite par le "peuple" pour qu'il puisse à travers elle y établir sa défense vis à vis de celles et ceux qui veulent accaparer le pouvoir. 

Emmanuel Macron, et rien ne dit que ce soit sous l'impulsion de son Premier Ministre ou concurremment à une demande des parlementaires a donc pris l'initiative de faire évoluer la Constitution française.

De ce qu'il souhaite lui de cette modification je ne dirais rien, ce n'est pas ce sur quoi je veux m'exprimer ce jour, par contre, et il semble qu'il n'en soit pas l'initiateur, l'évolution de ce texte fondamental pourrait voir introduite dans cette base supra-légale des dispositions sur le climat. Certains voudraient y ajouter également des dispositions au sujet de la biodiversité.

De toutes ces intentions je ne sais trop quoi penser, les assos ou mouvements ou individus auxquels je me réfère généralement ne se sont guère exprimés à ce sujet, seul Arnaud Gossement qui fait parti de cette liste de repères intellectuels desquels je me sens généralement assez proches, en tout cas dont je considère les points de vues digne d'intérêts, s'est exprimé à ma connaissance. Et le moins qu'on puisse dire c'est que sont analyse n'est pas encourageante.

Je redoute cette démarche, qui semble être acquise si l'on en croit l'auteur de l'article : "Pourquoi la réforme de la constitution inclura une disposition sur le climat", pour des raisons similaires également à ce qu'expriment d'autres ONG dont je me sens généralement beaucoup moins proche, rien donc ne me permet d'être enthousiaste à cette éventualité, surtout parce qu'elle va être menée par des êtres envers qui j'ai une totale défiance !

La révision constitutionnelle, n'est de toute façon pas acquise, les oppositions notamment du côté du Sénat vont être rudes, et au final si la constitution actuelle est bien appliquée, c'est un référendum qui nous attend, et c'est là que je veux vous encourager à bien évaluer celle ci pour vous en faire une opinion précise et sûre, afin d'être en mesure d'avoir un avis informé

À moins, à moins que Emmanuel Macron convoque un Congrès du Parlement, tout en veillant à ce qu'ils soit par avance acquis à sa volonté !  

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article