Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Evaluer herbicides, pesticides et autres phytosanitaires nécessiterait une indépendance qui n'existe pas. Quelqu'un en doutait encore !

Les actualités sont si denses, qu'il n'est pas possible de traiter tous les sujets même les plus importants, et bien que ce ne soit pas un objectif, il y a tout de même de temps à autre des thèmes qu'il n'est pas possible de ne pas aborder même si c'est de manière décalée et tardive.

C'est en février que "Générations Futures" rendait publique le dernier rapport du "Pesticide Action Network" qu'ils ont publié en commun.

Il est une confirmation de faits déjà révélés et dont il n'était déjà plus possible de douter pour quiconque s'informe, l'évocation de l'insuffisance, déjà dénoncée en 2010 par Gilles-Éric Séralini entre-autres, pour ne pas dire la manipulation organisée de ceux-ci mainte fois décrite. L'EFSA la même année, déjà mise en cause pour des évaluations dirigées par et pour des intérêts obscurs, fomente une diversion qui n'a trompé personne de vigilant. De nombreuses alertes années après années ont dénoncé ce manque d'indépendance, ce dernier rapport fera-t-il une vrai différence ?

Il est permis d'en douter, en effet voilà que le parlement européen prétend être réactif après six mois de scandale autour du glyphosate quand ce scandale dure depuis 1974, et que d'autres phytosanitaires tout aussi mal évalués trônent sur les étals des magasins.

Le gouvernement bruxellois, s'insurge, contre le renouvellement de ce poison, il aurait été lui ou d'autres bien inspiré de s'y prendre plus tôt ! 

Il n'empêche que ce rapport valide ce que ce que presque toutes les autorités officielles se refusent à admettre, à moins que comme je le crains elles aient pour la plupart choisie délibérément de permettre ces tromperies ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article