Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nous sommes là, nous serons là !" Aussi dure que soient les conditions Bure ça dure !

Il y a 6 jours, l'État dans une incroyable démonstration d'autoritarisme, dont la légalité est loin d'être certaine, s'est en plus avili dans un déploiement policier dépassant toute mesure, en totale contradiction avec la règle qui veut que la réponse policière en terme de moyen et d'action soit proportionnée. Non seulement à ce stade là de l'histoire il est déjà possible de questionner l'attitude des décideurs mais quand en plus cette démonstration se transforme en fiasco, et logistique et en terme d'efficacité, alors là c'est l'humiliation.

Pour ce qui est de la légalité juridique de l'action menée, il est bien sûr trop tôt pour l'évaluer, je pense que des recours vont avoir lieu, mais j'imagine que cette bataille là va-être d'une grande complexité, par contre ce que j'avais déjà rapidement compris également et qui se confirme donc, c'est que la bataille d'évacuation est une faillite totale, à l'inverse des affirmations pourtant médiatiquement soutenues et répandues. À aucun moment le Bois Lejuc n'a réellement été vidé de tous ses occupants, même au plus fort de l'évacuation quelques un·e·s avaient su se rendre invisibles, inaccessibles, d'ailleurs très rapidement l'info avait fuité, les guetteurs n'étaient pas celles et ceux que d'aucun croyaient, ou disons plutôt qu'il y avait des guetteurs guettés et observés de haut !

Le guet est resté actif et le restera temps qu'elles et ils l'auront décidé, et je leur tire mon chapeau et leur souhaite de garder courage.

« N’en déplaise à la préfète de la Meuse et au secrétaire d’État Sébastien Lecornu qui se pavanaient hier dans le bois lejuc avec les caméras de BFM TV, disant que l’expulsion était terminée et que la forêt pouvait de nouveau accueillir les pires rebuts de la filière nucléaire, des hibous et chouettes de Bure ont profité de la nuit pour refaire leur nid dans la forêt en haut des arbres »,

Des opposants au projet Cigéo dans un communiqué intitulé « Nous sommes là, nous serons là ! »

Ce n'est pas encore ce week-end que je pourrais aller leur rendre visite et pourtant il me tarde, mais j'irais, j'en fais un but pour les semaines qui viennent.

J'imagine déjà tenter de grimper la haut, si haut, et si j'ai haut, j'ai peur des retombées, autant radioactives que physiques.  

Si pour certain·e·s il faut être au pied de son arbre pour vivre heureux, elles et eux trouvent leur bonheur militant actuel dans les cimes, et elles et ils ont toute mon estime.

 

Car nous voilà au sommet de l'opposition à l'enfouissement de l'intelligence atomisée.

Car nous voilà au sommet de l'opposition à l'enfouissement de l'intelligence atomisée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article