Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les consultations publiques ou l'art de flouer la démocratie au prétexte de participation citoyenne aux décisions et réglementations.

Qui s'est essayé à la "participation citoyenne" "haute reconnaissance démocratique" au travers de "consultations publiques" ou "Enquêtes publiques" ?

Moi je m'y suis attelé un certain nombre de fois et à divers sujets, oui parce que je suis près à tout essayer, parce que mes utopies se heurtent à la réalité et que si les outils que je souhaiterais voir mis en place n'existent pas (encore) il y en a qu'on nous propose, alors pourquoi ne pas "essayer de les tester", il n'y a selon moi aucune opinion qui vaille si on n'a pas un minimum d'expérience et de  connaissance du sujet. Je m'étais même inscrit quelques temps à la "neswletter" du site gouvernemental  pour ce qui concerne la France, et ai passé des heures à tenter de participer au niveau européen à certaines consultations. Globalement, mis à part quelques cas particuliers j'ai fini par y renoncer presque totalement, parce que j'ai compris deux choses, la première c'est qu'on a en réalité pas vraiment envie que nous "population lambda" donnions notre avis, et que tout est fait en terme de langage notamment pour nous en dissuader, car ce qui est attendu c'est une forme d'expression "experte", la seconde c'est que quoi qu'il arrive on en tiendra "pas vraiment/vraiment pas" compte au final, alors à quoi bon ?

Je me sens/sais d'une certaine manière assez extrémiste dans mes espoirs/rêves/utopies, et mon regard sur la situation actuelle de nos sociétés et du monde, régi·e·s et soumis·ses les unes et l'autre par le système capitaliste/bancaire de profit est assez, voir très radical. Au point que parfois même les amis ou connaissances que je fréquente dans divers milieux qui ne sont pourtant pas aux ordres, à minima insoumis, khmers verts ou anarchistes libertaires pour les plus "engagés", et qui, donc au contraire sont pour la grande majorité militants activistes d'oppositions, ou défenseurs agissants d'alternatives, etc etc je me sens parfois incompris et considéré comme exagérément suspicieux et subversif. 

Je ne vais pas m'étaler aujourd'hui, moi qui ai tendance à faire des billets que d'aucuns trouvent surement trop longs, trop fournis, avec trop de liens à consulter, bref rebutants, et pourtant, si me lire va être assez rapide ce jour, ce que je vais vous proposer, si vous y consentez, va vous prendre beaucoup de temps, plus encore que d'ordinaire si vous le voulez bien. En effet si hier je mettais une pièce du puzzle en évidence qui faisait ressortir que nucléaire et réchauffement climatique sont deux luttes fondamentales à mener, aujourd'hui c'est une autre pièce du même puzzle que je veux placer.

Cette pièce est tout aussi fondamentale, car tout est lié, croire qu'il serait possible d'agir efficacement sur l'une ou l'autre des conséquences, aussi dramatiques soient-elles déjà séparément, sans toucher à l'ensemble de ces causes, c'est s'égarer, se tromper sois-même.

Hier j'ai été à deux doigts de partager cette vidéo nous faisant entendre à l'interview de Franck Lepage sur Polemix et la voix off, le montage en est surprenant car certains passages sont comme des doublons ou des reprises, je vous encourage pourtant à ne pas les occulter car c'est comme si dans l'un ou l'une des séquences reproduites, certaines coupures reprenaient leurs places, vous allez comprendre. Au moment où j'ai eu envie de diffuser cette vidéo je voulais l'accompagner d'un commentaire très sobre : S'il y a une chose importante que vous devriez faire aujourd'hui, c'est d'écouter ceci !

J'ajoute tout de même pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, que je ne partage pas forcément totalement l'ensemble des propos ou analyses faites par celles et ceux que je partage mais que je considère que ce qui est dit vaut vraiment d'être entendu pour élargir nos propres points de vues. Pourquoi ne l'ais-je pas fais finalement, je ne sais moi même pas vraiment en déchiffrer la cause !

Aujourd'hui c'est une autre vidéo découverte de manière tout à fait fortuite qui va également l'accompagner pour ce billet, il s'agit d'une autre "conférence gesticulée" délivrée par une femme Aline Fares à laquelle elle à donné le titre : "Chronique d'une ex-banquière".

A travers ces deux vidéos, se trouvent confirmés un large échantillon de mes radicalités et particularismes marginaux.

Aline Fares conclue par une phrase qu'elle attribue à Mona Chollet journaliste au "Monde Diplomatique" que je ne connais pas mais que je vais essayer de découvrir, phrase que beaucoup rayeront probablement, oublieront volontairement de retenir, occulteront comme par instinct de survie, "l'injonction qui nous est faite de disparaître"..... alors nous faire croire que notre avis aurait la moindre importance !

Les seules petites victoires acquissent le sont hors des engrenages du système.

Cette conclusion : "l'injonction qui nous est faite de disparaître" étaye l'une de mes propres positions actuelles, à savoir que pour une certaines classe/élite de nos sociétés, l'espoir si ce n'est le but à atteindre serait de nous voir disparaître nous les classes laborieuses/inférieures de leur logiciel, ils nous préparent au travers des robots où des humanoïdes des remplaçants qu'ils espèrent beaucoup plus dociles et malléables.

Et voilà comment, partant d'une intention de faire court j'en termine sur un billet d'humeur dans la lignée de tous les précédents, et vous me croirez si vous voulez, mais c'est comme ça à peu près tous les jours, je pars d'une petite idée toute sobre et menue, pour finir par y passer des heures, faut bien que vous en partagiez les contrecoups !

 

Les consultations publiques ou l'art de flouer la démocratie au prétexte de participation citoyenne aux décisions et réglementations.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article