Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Numériser les ressources biologiques de la planète puis les monnayer, l'ultime financiarisation de la vie ?

Il ne va rester que l'air à ne pas être "valorisée", gageons que dans un avenir plus ou moins proche nous n'y échapperons pas !

Tout en écrivant cette première phrase je me dis qu'on peut tenter de m'opposer que l'eau des océans reste gratuite elle aussi, mais ce n'est plus tout à fait vrai déjà, puisqu'elle est déjà monnayée lorsque l'action de la dessaler est entreprit.

On pourra m'opposer tous les arguments du monde, je n'admettrais jamais que soit justifiable de financiariser des génomes que les scientifiques et technicien·e·s ne font que voler à la nature, sans rien y avoir, ni apporté, ni ajouté. Ne me dites pas que c'est déjà ce que l'on fait d'une manière très ordinaire et très courante, car il me semble que pour tout ce que l'on a produit jusque là, le travail de l'humain pour rendre utiles et consommables les produits manufacturés, hormis les végétaux et animaux que l'on peut consommer directement tels que la nature nous les délivre je vous l'accorde, à été nécessaire et peut justifier une certaine valorisation, or séquencer, caractériser n'est pas créer.

Qu'à ce projet Earth BioGenome Project  puisse être accordé de bonnes intentions, les physiciens Otto Hahn et Lise Meitner n'en avaient que des admissibles quand elle et il découvrirent et rendirent accessible au monde les effets et conséquences de la fission nucléaire, ne me parait pas garantir quoi que ce soit !

Alors je ne sais pas pour vous, moi je crois qu'il va falloir s'informer plus avant et parfaire son opinion, mais ma première impression est pour le moins contrastée.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article