Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les prévisions du GIEC vous paraissaient extrêmes, mais si ce qui l'était c'était leurs atténuation ! Histoire à ne pas faire trop peur !

Avoir peur serait bon pour se construire d'après certains scientifiques, il ne faut ainsi pas éviter parfois à l'enfant tout ce qui peut l'effrayer, tout comme il ne faut pas le soustraire de toutes situations à risque, alors bien sûr quand je dis cela je ne veux pas dire qu'il faut tout laisser faire, mais trop protéger est peut-être plus dommageable que laisser faire quelques expériences, à évaluer évidemment avec beaucoup de prudence, car une peur excessive peut créer des dommages irréversibles et ou tétaniser ! 

A-t-on voulu ne pas trop nous effrayer avec les conséquences du réchauffement climatique qui peuvent, paradoxalement en apparence, engendrer des vagues de froids extrêmes en augmentation aussi ?

Je suis bien incapable d'en juger bien sûr mais on peut le craindre, les constatations actuelles dépassent en tout cas les pires scénarios, c'est un fait, d'aucun penserons peut-être que les répercussions ne semblent pas si terribles que cela en fait, j'ai entendu cela ici chez nous, parce que nous avons la chance effectivement d'être dans la zone géographique la moins perturbée encore, mais pour combien de temps ? 

Cette clémence climatique trompeuse qui nous préserve encore nous est enviée, elle contraste avec les phénomènes terrifiants qui rendent certaines zones déjà invivables, projetant déjà sur les chemins dangereux et incertains de la migration, de plus en plus de réfugiés qui n'ont encore aucun statut international ce qui permet à certain·e·s de les considérer comme des réfugié·e·s économiques à qui l'asile serait déclaré irrecevable, ils vont être des millions au fil des ans, jusqu'à quand seront-ils des parias, victimes de notre immonde égoïsme ?

Il y en a qui pensent que nous avons encore quelques décennies avant d'atteindre l'irréversible, et qu'il n'y a peut-être pas l'urgence que des écolos craintifs claironnent, alors que les records de T° tombent d'années en années, puis il y ceux qui ne nous donne plus quelques années, ce pessimisme est-il une surenchère, rien n'est moins sûr.  

Va-t-on prendre le pari très risqué de continuer d'attendre pour voir si le danger potentiel s'avère aussi terrible que certains le redoutent et le clament et je suis de ceux là, ce qui est encore l'attitude des décideurs politiques qui font semblant mais n'agissent pas vraiment ou avec une mollesse et une indécision qui pourra potentiellement être qualifiée de criminelle si ce que je redoute s'avère malheureusement exact ?

Le scénario dépeint par le GIEC est déjà redoutable, il est pourtant peut-être minoré, on peut par exemple imaginer que cela à pour espoir et pour but de ne pas trop nous effrayer, comme si le pire des risques serait de nous mettre dans un état de choc tel que nous resterions sans réaction !

Alors nous n'allons pas rester sans réaction n'est-ce pas, puisque nous ne sommes pas effrayé au point de rester tétanisé !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article