Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand les autochtones déterrent la hache emblématique d'une guerre symbolique, ils ont mon soutien.

Que ce soit sur le plan social, sur le plan économique, ou sur le plan écologique, j'ai beau additionner les arguments et les observer sous toutes les coutures, lorsque je constate que seule une minorité, certes agissantes, mais une minorité tout de même, réagit et agit, j'en arrive toujours à la même conclusion, nous ne sommes pas encore assez impacté!

Je sais c'est terrible, de devoir faire ce constat, de devoir se rendre compte que malgré toutes les alertes, malgré toutes les régressions, malgré toutes les atteintes, la majorité de mes concitoyens reste sourde et inactive à entrer dans la lutte contre nos mauvaises habitudes, nos consommations excessives, notre indifférence envers le sort des autres moins bien lotis et plus démunis.

Peut-être justement parce que les premières victimes sont justement celles et ceux qui sont déjà plus pauvres, plus précaires, plus défavorisés, et cela est vrai tant chez nous que dans les lointaines contrées.

Les premières victimes du réchauffement climatique, injustice suprême, sont des humains dont le style de vie permettrait de garantir une constance climatique ordinaire, ordinaire qui n'a souvent déjà rien de tranquille pour la plupart d'entres-elles et eux qui vivent dans des zones où les aléas météorologiques étaient déjà extrêmes parfois. Ce sont pourtant bien elles et eux qui voient déjà ces conditions se détériorer encore et encore, les constats et interprétations de certains climatologues sont terrifiantes. Nous c'est au travers des alertes et informations médiatiques que nous sommes "témoins lointains" de ces dégradations.

Eux les vivent au quotidien.

Ce n'est pas seulement vrai dans le pacifique, mais ils savent de quoi il retourne, et ils sont tout à fait en mesure de servir de porte parole pour les autres humains des zones géographiques les plus vulnérables.

Je viens de signer la déclaration des guerriers climatiques du Pacifique "Have Your Sei", et je voudrais temps qu'ils soient non seulement entendu mais écoutés et suivis, je vous encourage à y réfléchir et à entrer en guerre vous aussi.

Quand les autochtones déterrent la hache emblématique d'une guerre symbolique, ils ont mon soutien.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article