Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Non M. Macron l'horizon dont nous devons nous préoccuper c'est demain et justement pas maintenant!

Les gouvernements de la plupart des pays riches, du Nord symbolique en terme d'opulence, ne prennent pas les bonnes décisions, parce que précisément ils privilégient le monde de "maintenant", hypothéquant l'avenir pour sauvegarder notre mode de vie actuel au sujet duquel ils refusent de regarder la vérité en face, et d'avoir le seul courage politique qui dicterait de dire aux populations que nos modes de vies sont intenables, totalement "non durables".

Alors qu'Emmanuel Macron affirme donc, comme un lapsus révélateur, "Nous

n'avons qu'un horizon c'est maintenant", et que, comble de l'ironie, il ajoute que rien ne sera changé à l'accord de la COP 21 de Paris, dont il est maintenant reconnu par tou·te·s celles et ceux qui osent affronter l'évidence que celui ci, même dans sa pleine mise en œuvre, nous dirige vers une augmentation de T° de l'ordre de 3°, il prouve en fait que contrairement à la lecture au premier degré qui en est faite, il a bel et bien l'intention en réalité de ne rien changer, c'est bien le temps présent, le court terme, le maintenant qui intéresse ces décideurs, pas les générations à venir et ce qu'il adviendra pour elles!

C'est un dialogue digne d'un récit d'humour noir, dont le second degré affirme l'inverse de ce qui est déclaré! 

D'après ce même manipulateur d'intentions et son scénario de film d'humour noir, l'Europe devrait se substituer au États-Unis, et d'une certaine manière c'est bien ce qu'elle fait en arrivant les poches vides à cette conférence.

Mais qu'a donc décidé la France, qui pourrait "maintenant" changer à ce point les risques à venir, qui lui permet une telle arrogance? La fin du charbon en France en 2022, dont la part en régression représente moins de 5% de la consommation d'énergie primaire, alors que l'utilisation du gaz, matière fossile faut-il le rappeler, donc fortement émettrice de GES, elle ne cesse d'augmenter! Ah oui le recul sur le nucléaire, mais ça ça ne change rien en terme d'émissions, si ce n'est que cela freine le développement des ENR, et puis, et puis, rien, rien sinon des discours et des promesses sans financements.

Non M. Macron l'horizon dont nous devons nous préoccuper c'est demain et justement pas maintenant!

En parallèle l'activité minière hautement toxique aussi pour le climat est relancée en France, avec en particulier un méga-projet en Guyane, celui de la "Montagne d'or" que j'ai évoqué ici. une catastrophe en prévision. J'écrivais récemment sur FB en commentaire à celles et ceux qui s'en prenaient à Nicolas Hulot, en pointant ses renoncements et abandons, qu'il lui restait au moins un combat pour prouver qu'il avait bien quelque-chose à faire à la place qu'il a accepté dans ce gouvernement pour défendre l'écologie et l'avenir de la planète, ce projet en Guyane, au sujet duquel il a, comme je le présageais, déclaré qu'il n'était pas favorable. Qui croyez vous qu'il ai comme adversaire au sein de ce gouvernement, le chef de l'État lui même Emmanuel Macron, qui considère que ce projet "peut-être bon pour la Guyane".

L'exact opposé des discours sur le climat et l'environnement, et ce qu'on peut faire de pire en terme de préservation de l'avenir, est en réalité l'action menée par la France, parce qu'on a pour horizon que "maintenant!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article