Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marché carbone, le carbone aux mains du marché!

Il me semble que la seule option qui aurait pu garantir de ne pas piéger la gestion des émissions carbones dans le carcan du monde qui produit ses excès, aurait été de l'extraire de tous ces circuits financiers, pour garantir que les enjeux économiques ne viendraient pas pervertir les efforts pour venir à bout de ses néfastes productions, mais cela aurait posé un problème de taille, il n'auraient pas été possible de faire du profit avec!

Et ça, dans un monde soumis au capitalisme sauvage, c'est juste impensable.

Comment ais-je pu spéculer sur une telle hypothèse?

La spéculation c'est vraiment pas mon truc, par contre eux ils connaissent et ça les a bien arrangé. Ces calculateurs ont eu vite fait de détourner l'idée pour lui faire prendre une tournure boursière et affairiste, très rapidement le détournement (de fond) est opéré, 2009 le constat est déjà implacable, extrait :

" L'ancien premier ministre Michel Rocard, président de la commission d'experts sur la taxe carbone, reproche au marché du CO2 des «problèmes de spéculation» "

Rapidement démontrée, la transformation n'aura pas lieu sur le plan réel des émissions de GES mais sur les émissions de titre crédits carbones, le marché à fait ce qu'il sait faire, englober toute opportunité pour en faire une nouvelle marchandise. 2011, soit 6 ans seulement après son entrée en vigueur, extrait : 

"En réalité, l’enjeu pour le secteur privé n’est pas tant de participer à la lutte contre les changements climatiques que de transformer la crise écologique en opportunité économique comme l’explique Yann Louvel, référent de la campagne Responsabilité des acteurs financiers pour les Amis de la Terre"

Aurions nous des raisons de penser que les intentions des utilisateurs des "valeurs" carbone, aient évoluées, dans un marché qui, euphémisme détecté dans la page "Wikipedia" "Marché du carbone", ne tient pas ses promesses?

Si je comprends bien les chiffres que diffuse le "Ministère de la transition écologique et solidaire", l'étendue de ce marché n'a pas du tout l'ampleur espérée (de leurs points de vue!), puisque d'après ce que je vois 12% en 2015 des émissions seraient "couvertes" par la tarification carbone. Pour ma part je trouve au contraire que c'est plutôt une bonne nouvelle vue ce que je redoute de cette financiarisation.

Comme tout cela n'est donc pas encore assez profitable, c'est vers le relèvement du prix accordé aux "carbone" (entendez par là les émissions de GES) que les "experts" veulent orienter la tendance, les spéculateurs vont s'en donner à cœur-joie!

En ouvrant ce billet je pensais trouver beaucoup plus de matière pour étoffer et préciser ce regard posé sur le marché carbone, que nenni je n'ai pas détecté d'analyses récentes parmi les pistes que j'ai l'habitude d'emprunter pour mes recherches, je soupçonne donc sans preuves manifestes récentes d'avoir affaire encore à un système dont les objectifs financiers vont largement dominer l'objectif salutaire que l'on veut pourtant faire présager aux populations lambda!

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article