Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le nucléaire à 50% de l'électricité produite en France c'est au mieux 2030 voir 2035, soit plusieurs réacteurs à 60 ans de production.

Je n'avais absolument pas l'intention de vous parler de nucléaire ce soir, je n'avais pas envie de revenir non plus sur "Cash Investigation" et les "Paradise papers" que j'ai pourtant regardé, mais suite à l'annonce choc du gouvernement par la voix de Nicolas Hulot, je n'étais pas en mesure d'y consacrer toute l'attention que cette enquête méritait. Je ne l'ai donc suivi que du coin de l'œil, car passée (enfin pas tout à fait encore!) la colère qu'a suscité en moi ce recul effarant, car illégal en l'état actuel des choses, c'est en bossant cet autre sujet en parallèle, que j'ai survolé l'émission.

La première réaction, après la colère donc, à été l'effroi, car immédiatement, ce qui s'est imposé à mon esprit est l'age vieillissant d'années en années des réacteurs!

Avant cette annonce et malgré tout le mal que je pense de la politique de mon pays par rapport au nucléaire, la loi pouvait nous offrir une lueur d'espoir quand au fait que les réacteurs les plus âgés ne seraient pas trop prolongés dans le temps, en effet Fessenhein 1 et 2  auront produit 40 ans en 2018, or ces réacteurs répondaient à un cahier des charges engageant 30 ans de services.

On se moque juste un tout petit peu de vous!

Si Nicolas Hulot valide la fermeture de ces deux plus anciens réacteurs, il l'a repousse au mieux à  2022, soit 44 ans de vie.

Et c'est là que ça se met à bouillir dans ma tête, cela fait longtemps que cet aspect du temps qui passe me taraude, et m'inquiète au plus haut point, cela m'a donc boosté pour faire enfin certains calculs que je repoussais depuis longtemps, oh vous allez voir ils sont simples, et j'ai en plus essayé de les rendre visuellement facile à observer.

Je ne vais donc pas m'étendre aujourd'hui parce que des observat·trice·eur·s bien plus compétent·e·s que moi vont en faire des analyses bien plus perspicaces, mais je voudrais juste mettre le doigt sur un fait qui me tarabuste. Dans son annonce Le Sinistre d'État de la Transition écologique et solidaire  Nicolas Hulot évoque donc le "report" de l'objectif de baisse du nucléaire à  Deux mille trenteeeeee....cinq si on entend bien!

En 2035, 34 réacteurs, moins Fessenheim s'ils sont bien arrêtés d'ici là, auront 50 ans d'activité, pour rappel il n'a jamais été évoqué plus d'une vingtaine d'arrêts de réacteurs (17 par Nicolas Hulot) pour amener leurs productions à ces fameux 50%, conclusion en 2035 pas loin d'une dizaine de réacteurs devront donc continuer à produire au delà de ces 50 premières années!

Ça évoque quoi pour vous?

Je vous invite donc à consulter ce tableau que j'ai construit ce soir :

Le nucléaire à 50% de l'électricité produite en France c'est au mieux 2030 voir 2035, soit plusieurs réacteurs à 60 ans de production.

Le scénario prétendu à l'origine de ce revirement est celui de RTE, il en existe d'autres, mis eux à la poubelle, juste un petit rappel RTE et EDF ont comme qui dirait des intérêts convergeant, et qu'est-ce qui peut être le plus favorable à EDF si ce n'est de prolonger le plus longtemps possible ses centrales afin de ne pas avoir d'autres investissements faramineux à effectuer, eux qui sont déjà ruinés!

Ps Dans la décennie qui suit ce sont vingt autres réacteurs qui auront produits plus de cinquante ans si vous regardez bien!

Ont va bientôt nous vanter le démantèlement des centrales comme une bonne source d'emplois non!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article