Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Appel/veto d'un jugement par l'État, chantage aux subventions par la région, les opposants à la centrale Gardanne sont acculés.

Une brève comme j'en fais peu, mais le sujet mérite d'être commenté.

Je vois deux raisons particulières à cela, non pas qu'elles sont les seules, ni même les plus importantes peut-être, mais parce qu'elles me heurte à la lecture de l'article "Face au chantage aux subventions, les parcs régionaux acceptent la centrale de Gardanne" d'Actu-environnement. 

 

Il est temps que chacun comprenne(...)que l'écologie(...)doit être mise au service de l'économie pour faire de la croissance(...).

Renaud Muselier, président (LR) de la région Paca

Voilà bien l'expression claire de l'aveuglement idéologique actuel, cette vision productiviste, insupportable dans tous les sens du terme, dont les chiffres fournis par les promoteurs même du projet prouve sa gabegie : 

"Le plan d'approvisionnement se compose à 20% de bois de coupe en forêt méditerranéenne, sur Paca et Languedoc-Roussillon, soit un rayon de 250 km autour de la centrale, 10% de recyclage, 55% d'importation et 15% de plaquettes d'élagage"

Jean-Michel Trotignon Ingénieur forestier chez Uniper

55% de bois d'importation pour un projet qui impacte déjà la région sur un rayon

de 250 Kms aux alentours, manquerait plus qu'on invoque l'autonomie énergétique, ce que certains ont bien dû évoquer!

Mais alors dans dix ans quand ces importations vont cesser, car c'est ce qui est pris comme engagement, on les trouve où et comment les 55% de bois qui vont manquer?

Certains observateurs considèrent que les 45% fourni "localement" (les dimensions du local!!!) sont déjà une trop forte emprise.

Quand au chantage..., vive la démocratie représentative!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article