Projet loi hydrocarbure, une nouvelle fois, il y a l'effet d'annonce, qui n'annonce pas les faits!

Publié le par Daniel JAGLINE djexreveur

Ben Nicolas, fais pas cette tête là, ça va finir par se savoir que même toi tu sais que c'est que ça va pas gazer!

La France "envoie un signal fort au reste du monde", diantre, ça va carburer!

Que voilà une grande nouvelle, si on les écoute, sauf que le signal risque bien d'être parasité, tant il est en réalité bien moins fort et clair qu'on veut nous le présenter.

Alors le contre-feu, parce que c'est presque trop visible, consiste à laisser entendre que oui, il y a beaucoup de symbolique là-dedans, mais même ça c'est comme vouloir mettre de l'eau dans son gaz! 

La vérité est écrite noir sur blancs, là dans le Projet de loi N° 155, qui n'a plus grand chose à voir avec ce qui avait été présenté aux associations, syndicats, et Élus à la fin du mois d’août, mais pour la sonder il faut mettre la tenue de mineur de textes abscons, pour en extraire le carburant de cette usine à gaz législative, et ça ça dépasse mes compétences en langages sibyllin (non ce n'est pas un nouveau gaz non conventionnel), mais d'autres savent le faire heureusement.

Et qu'on-t-ils percé à jour, ben tout d'abord qu'à part ne plus délivrer de nouveaux permis, ce qui est une vrai bonne nouvelle, ...si si..., allez, ben si quoi, c'est quand même une vrai ...nouvelle...illusion, l'exploitation d'hydrocarbure liée aux permis déjà accordés va pouvoir perdurer jusqu'en 2040, ...à minima!

Le signal va être fort progressif!!!

Même à cette échéance, à l'horizon 2040, certains scientifiques nous donne 10 ans pour un changement de société radical, la fin de la production française ne serait qu'anecdotique. Mais ce n'est pas le pire, le "droit de suite" (du code minier que l'on laisse en l'état) des permis d'explorations actuels offre la possibilité aux actuels détenteurs des 33 permis valides d'obtenir contractuellement les droits d'exploitation inhérent à leur permis en cours car déjà accordé.

Alors houille, ça va durer encore longtemps en fait, on se fait encore avoir, par des sornettes, des balivernes, ils ne manquent pas de C'Hulot pour encore nous la faire à l'envers comme ça, sa moue dubitative à Nicolas est bien fondée en fait, parce qu'il sait qu'on sait, et c'est con.

Commenter cet article