Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nucléaire, une énergie imposée qui révèle son vrai visage, et quand les masques tombent c'est effrayant!

L'aspect, que pour ma part je ne considère pas comme le plus important, loin de là, mais qui est un argument de poids pour le plus grand nombre, et que je cite en premier concerne son prix de revient et donc le coût pour les usagers.

La production d'énergie grâce aux réacteurs nucléaires a toujours été prétendue comme peu chère, vantée pour permettre à la France d'avoir un prix de l'électricité parmi les moins élevés. Toutes celles et ceux qui s'informent réellement, savent que ce prix ne tient pas compte d'au moins deux éléments d'une importance capitale, en premier lieux le démantèlement des réacteurs  et centrales qui ne sont provisionnés qu'en toute petite partie, le complément n'apparaîtra sans doute jamais sur les factures EDF des usagés, mais sur nos impôts, enfin ceux dans deux trois décennies.

En second lieu, la gestion des déchets, qui, elle, n'a pour ainsi dire pas du tout été budgétisée, grèvera les finances des générations futures pour de très nombreuses générations. Ne tenant toujours pas en considération ces deux éléments occultés, les promoteurs du nucléaire sont pourtant dans l'obligation de reconnaître que le coût de production de l'électricité nucléaire ne pourra dorénavant plus concurrencer les productions par les énergies renouvelables, et ça ça doit vraiment leur faire mal d'admettre cela! 

Le second aspect qui n'est pas d'avantage posé là par ordre d'importance à mes yeux mais parce que je crois qu'il l'est pour le commun de mes compatriotes, touche à la sécurité et la sûreté des réacteurs et installations, là on mets le doigt sur une énormité, parce qu'ils s'agit de la mise en danger de la population française et hors de nos frontières également pour certaines centrales. Des éléments de constructions des réacteurs en productions et de l'EPR de Flamanville sont défectueux et ont été reconnues comme tel par l'ASN et pourtant celle ci soutenue par le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques CSPRT va très certainement en fin d'année donner son accord pour que ce réacteur, dont la cuve est affaiblie en certains points, soit autorisé à entrer en production, il s'agit là d'une décision inconcevable, d'une gravité extrême.

Près de la Maison de résistance de Bure, mercredi 20 septembre.

Le troisième aspect évoque deux thématiques dont le fil qui les lie peut ne pas être perçu aussi simplement. Le déni de démocratie qui accompagne l'instauration, l'imposition et l'accompagnement du nucléaire explique en grande partie la violence qui prend forme maintenant. Bure, la pression étatique policière vire au harcèlement.

Extrêmement coûteux, extrêmement dangereux, et autoritairement imposé le nucléaire est le talon d'Achille énergétique de la France.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article