Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

États généraux de l'alimentation, participation à la consultation publique, une affaire de volonté et de conviction, est-ce que ça n'en vaut pas la peine?

Je viens de participer à la "Consultation publique" accessible en ligne au sujet des "États généraux de l'alimentation", pour exprimer au départ un soutien à deux propositions émissent par CIWF, puis une fois sur le site, malgré les réticences qui sont les miennes au sujet des consultations et autres enquêtes publiques j'ai décidé d'y participer pleinement.

Je dois déjà vous dire que ce n'est pas une première pour moi, non, en effet j'ai déjà participé à d'autres consultations il y a quelques temps, puis j'avais fini par abandonner tant celles ci sont difficiles à mettre en pratique et pourtant je m'y remets je voudrais vous y encourager.

Pourquoi me direz vous?

Parce que je suis convaincu qu'il faut par tous les moyens essayer d'influer sur les orientations, les choix, les politiques. Dénoncer, alerter, informer sur les alternatives, etc, c'est une chose, s'opposer,militer, manifester, c'en est une autre, mais il faut je crois plus encore, proposer, promouvoir, agir, transformer.

Je sais mes espoirs sont radicaux, je sais mes rêves sociétaux magistraux, mes visions d'avenir qualifiées d'utopiques, la société ne se transformera pas d'un coup de baguette magique, ni comme par enchantement. J'ose encore espérer que ce ne sera pas non plus par le chaos, même si je le redoute en réalité. Les changements aussi profonds soient-ils et d'ailleurs parce qu'ils le sont justement profonds, ne pourront se faire que progressivement je le crains, par étapes, alors qu'il y a urgence je le sais.

J'envisage une toute autre société, régi par une autre forme de démocratie, avec d'autres outils, et je le clame et le revendique sur ce blog, sauf qu'on en est pas là! On en est même tellement loin, que pour s'en approcher, il faut, je crois, déjà impulser des attitudes qui vont dans le sens qu'on veux donner à l'avenir.

Pour le moment les seuls moyens de donner sont avis sont détournés, manipulés, qu'en serait-il pourtant si on s'en servait en masse, et quand je pense en masse, j'imagine bien des chiffres tels qu'ils réduiraient au silence celles et ceux qui sont encore bien aise de dire que nous ne sommes que des minorités à vouloir de tels changements!

Alors certes ça m'a pris une bonne matinée, et encore je n'ai pas tout approfondis, certes j'ai à nouveau été agacé par la forme, des doublons en veux-tu en voilà rendant encore plus fastidieux cette participation, j'en ai même fais par en le commentant par le liens de "contact" sur le site, mais est-ce qu'un tel enjeu ne vaut pas qu'on y consacre quelques heures?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article