Montée inexorable du niveau des océans, pénurie de plages et inégalitaire fin des châteaux de sable?

Publié le par Daniel JAGLINE djexreveur

Il me faut un déclencheur pour susciter le thème que je vais aborder, je le trouve généralement dans mon actualité, je veux dire celle à laquelle j'accède, par les divers sites informatifs que je suis quotidiennement, je passe donc à côté d'autres actualités mais on ne peux pas tout faire!

Deux de ces actualités se sont entrechoquées dans mon esprit ces dernières 24 heures, hier du coin de l'œil je percevais sur un téléviseur ce qui, si je ne m'abuse devait-être la rediffusion d'un documentaire de 2011 dont le titre, toujours si je ne me trompe pas, est "Le sable, enquête sur une disparition" que l'on peut visionner ici pendant encore 1 mois, et aujourd'hui c'est la montée du niveau des océans qui m'a à nouveau aussi interpellé, mais pour une raison peu banale, en effet sur la même newsletter de Médiapart, deux articles annoncés, l'un évoquant cette montée des eaux, dont on ne saurait trop dire l'importance vitale pour certaines régions du monde, au fur et à mesure que nous nous approcherons du mètre craint d'ici la fin du siècle, l'autre évoquant un phénomène étonnant, qui voit le niveau des terres nordiques, pour schématiser vulgairement,  s'élever, contrant ainsi la hausse des eaux!

Le lien entre ces deux sujets est à la fois ténus et direct, ce qui m'apparaît surtout nécessaire de mettre à nouveau en exergue, c'est que l'un et l'autre sont le résultat de la boulimie consumériste inconsciente anthropique.

Le sable est avec l'air et l'eau, la ressource la plus utilisée, mais est-elle inépuisable? Evidemment non, pas plus que l'eau, l'air peut sembler plus inépuisable, elle, mais sa pureté dégradée, elle, pourrait bien la rendre finalement impropre à nous maintenir en vie!

Pendant que certains rêvaient de réaliser des projets pharaoniques pour gagner de l'espace sur l'océan, c'est partout l'océan qui grignote la terre, et ce n'est pas le peu de volume supplémentaire que l'on crée en soustrayant du sable des fonds marins, catastrophe sous-marine et côtière incommensurable, qui va enrayer la montée des eaux!

Une fois de plus les victimes prioritaires et majoritaires sont les populations de territoires que l'on pille, que l'on maintient dans la pauvreté, que l'on souille, que l'on domine, que l'on exploite, et qui indiffèrent la majeure partie des populations des pays  riches dit "avancés"!

Cet épuisement annoncé du sable, qui signe en parallèle l'extinction de vies marines, et une atteinte majeure à la chaîne alimentaire océanique, si peu médiatisé, alors même qu'il pourrait-être à moyen terme l'un des freins majeurs de l'expansion catastrophique humaine, je l'ai déjà évoquée ici et .

Allons nous enfin ouvrir les yeux sur l'avidité mortifère à laquelle nous soumettons notre planète, et sur l'impossible cadence d'épuisement des ressources naturelles non renouvelables, en 100 ans, en 100 ans nous aurons épuisé ou décimé certaines réserves minérales, fossiles, végétales, animales que la terre avait mis plus de 4 milliards d'années à modeler, et on appelle ça le progrès de sociétés civilisés!

Et l'humain se prend pour un être créateur!

 

 

Commenter cet article