Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y aura-t-il un jour plus de pesticides dans l'eau de surface et profonde que dans les champs?

Quand bien même on cessait maintenant toute épandage de pesticides, leurs présences déjà répandus continueraient de s'insinuer et s'étendre irrémédiablement.

Moins de 10% des eaux de surfaces en France sont exemptent de traces détectables de pesticides, dans une moindre mesure les eaux souterraines sont également touchées par des traces quantifiables de résidus, combien de temps ceux ci ont-ils mis à migrer dans ces nappes profondes?

Dans combien de temps pourrons nous mesurer le rapport entre ce qui à été, ce qui est, ce qui sera encore épandu et ce qui reste ensuite dans les eaux de toutes nature, y compris les mers et océans, qui sont le réceptacle final de ce circuit des eaux?

Le balbutiement de début de prise de conscience et de réaction au niveau européen qui demande à être réellement entériné ne pourrait avoir qu'une infime et insuffisante amélioration de la situation.

La pression citoyenne, dont j'apprends par une newletter qu'elle se vérifie dans l'ICE dont l'objectif est de s'opposer à la ré-autorisation de l'utilisation du glyphosate, n'agit elle aussi qu'en surface, ne pas autoriser le glyphosate n'est pas interdire l'utilisation d'autres phytosanitaires.

 

 

Ensemble nous l’avons fait : Plus d’un million d’Européens s’opposent à la réautorisation du glyphosate
L'Initiative Citoyenne Européenne - que notre association soutient et demandant, l'interdiction du glyphosate, une réforme du processus d’autorisation des pesticides au sein de l’UE et la fixation d’objectifs obligatoires de réduction d l’utilisation des pesticides dans l’UE - a obtenu, en moins de 5 mois (un record!), le million de signatures nécessaire pour valider le processus. Cet engouement des européens démontre une préoccupation sociétale importante à l’égard des pesticides

Bruxelles, 15 juin 2017 – Les organisateurs de l’ICE demandent à la Commission de respecter les demandes des signataires en refusant une nouvelle autorisation pour le glyphosate dont le vote pour le renouvellement de cette autorisation est prévu à l’automne.

Cette ICE a atteint les exigences fixées par l’UE en moins de cinq mois, cette l’initiative a atteint le plus rapidement l’objectif depuis que l’UE a lancé cet outil en 2012. La Commission européenne est désormais légalement tenue de répondre aux demandes des Européens et de les considérer dans les prochaines décisions.

La coalition #ICEStopGlyphosate est soutenue par plus de 100 organisations dans l’ensemble de l’UE et est coordonnée par WeMove.EU.

Pour plus d’informations ou pour signer, visitez www.stopglyphosate.org.

Générations Futures

Y aura-t-il un jour plus de pesticides dans l'eau de surface et profonde que dans les champs?

On trouve encore des traces de pesticides qui ne sont plus utilisés depuis plusieurs décennies dans certaines analyses, certains éléments migrent mais ne se dissolvent jamais, certains effets cocktails sont aussi à craindre, alors si on peut considérer encourageant ce vote du parlement européen allant dans le sens d'une volonté d'interdiction de l'utilisation des pesticides sur les surfaces d'intérêts écologiques (SIE), il ne s'agit que d'une goutte d'eau dans un océan de mauvaises et polluantes pratiques.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article