Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Serait-ce l'ivresse des profondeurs qui fait perdre la raison aux hommes de la mer ou la folie productiviste? La pêche électrique et l'ultime dévitalisation.

je pourrais lister un nombre considérable de raisons majeures pour justifier de l'intérêt vital qu'il devrait y avoir à s'occuper des océans et de ce qui les peuples.

Mais vu le degré d'atteintes graves déjà actives sur ces écosystèmes particuliers et fragiles, le mieux serait très certainement que l'humain n'y touche plus en fait, qu'il s'abstienne de toute action, qu'il en finisse avec son emprise destructrice.

Parmi les diverses associations ou mouvements auprès desquels je m'informe, à travers lesquels j'étaye mes connaissances et actualise mes informations il y a BLOOM, si je me souviens bien j'ai découvert cette association veillant sur l'état des océans et le rapport que les humains entretiennent avec eux, lorsqu'ils avaient lancés leur pétition pour alerter sur les dégâts de la pêche profonde : 

"œuvrer pour le bien commun en créant un pacte durable entre l’homme et la mer".

Tel est leur propre définition de leur engagement.

Leurs alertes traitent en particulier de la surpêche et de tout ce qui entoure ces activités humaines à l'encontre des réserves océaniques de poissons et vies végétales, mais pas que, par exemple les activités minières océaniques qu'ils dénoncent comme je milite contre celles terrestres aussi.

J'ai reçu ce jour leur dernière newletter, elle m'a électrisé, si l'un des sujets évoqués pourrait paraître plutôt une bonne nouvelle, vous comprendrez que je doute de l'inclination vraiment positive de cette orientation après avoir lu ce que j'exposais en introduction.

L'ONU s'engage sur une voie défendue et réclamée par BLOOM depuis longtemps, éliminer les subventions encourageant la surpêche, qu'est-ce qui pourrait être plus encourageant? Peut-être éliminer toute subventions encourageant, ni plus ni moins, la pêche industrielle, quand bien même elle n'est pas qualifiable de surpêche... Je sais je vais trop loin!

Mais est-ce bien moi qui vais trop loin? 

Il n'y a pas si longtemps les produits de la mer et leurs consommations étaient cantonnés aux habitants côtiers, seulement au fil du temps de plus en plus en profondeur dans les terres les humains ont appris à apprécier ces nouveaux mets, tandis qu'il fallait plus loin et plus en profondeur en contre-partie aller les extraire de leurs milieux, et bien évidemment plus il y a d'humains à s'en repaître plus il faut en soutirer! Alors qui va trop loin?

Vous n'êtes pas encore convaincu de l'abus des activités humaines tant sur terre qu'en mer, alors qu'en sera-t-il quand vous aurez vraiment pris la mesure de la dernière trouvaille des professionnels de la Pêche en mer, la pêche "électrique" sans doutes certains d'entre-eux sont-il allés accompagner certains braconniers qui utilisent en rivière ou en étang cette technique désastreuse!

Alors qui va trop loin?

Quand l'ONU semble prendre une direction positive, voilà que le Parlement européen se laisse embobiner par un lobbying à contre-courant de la nouvelle tendance génératrice d'une volonté de baisser l'intensité de la pression humaine sur les réserves de poisson, quel choc!

Alors qui pète les câbles?

Je soutiens donc l'action de BLOOM en espérant qu'ils parviennent à faire disjoncter cette nouvelle folie.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article