Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et maintenant on fait quoi? Représentativité inversement proportionnelle, la démocratie c'est plus c'que c'était!

51,3% d'abstentionnistes.

On refait les élections alors?

Non!

Ah bon! 

Mais je croyais que...!

Heureusement que le nombre d'employés et d'ouvriers va baisser et que les plus de 50 ans vont encore voter pour quelques élections, parce qu'à ce rythme la dans une décennie ou deux, 2/3 des inscrits bouderont les urnes...Si bien sûr on ne sort pas d'ici là de ce traquenard de la Ve République en marche vers sa désintégration (que j'espère rapide).

Quelques chiffres à prendre avec prudence pour jeter un regard sur le "profil des abstentionnistes".

Le raz de marée, que l'on devrait vivre comme un tsunami, c'est donc l'abstention, la vague LREM ne représente en fait que 15,4% des électeurs potentiels. Environ 1/6 seulement des français en age de voter et inscrit sur les listes électorales soutien donc le nouveau Président en marche et le futur parlement presque entièrement acquis à sa cause c'est à dire à celle des banquiers et industriels!

Tout cela à cause, au moins en partie, du système électif choisi, le scrutin majoritaire, en effet je ne serais pas surpris que plus d'un parti se mord les doigts d'avoir banni la proportionnelle intégrale (que je considère pour ma part moins éloigné d'une hypothétique démocratie représentative, et qui aurait au moins le mérite de l'être un peu plus), quand cela les arrangeait bien. La démocratie représentative est un mensonge manipulatoire, sa version renforçant les pouvoirs d'un Président la dégrade plus encore, cette dépréciation va s'accentuer encore davantage avec la vision absolutiste d'Emmanuel Macron et de son monde.

Je ne suis évidemment pas un expert en politique, cependant je ne m'y étais jamais intéressé d'aussi près que depuis que j'ai compris qu'il faut en changer, de politique, qu'il faut surtout changer "la politique" et les politiciens. L'un des aspects les plus marquant de la vague en marche me semble être celui du profil d'un grand nombre des candida.t.es pour LREM en passe d'être élus au second tour, en effet, pour quelqu'un qui à participé étroitement au mouvement "Nuit Debout", constater que beaucoup de postulants n'ont plus du tout le profil, jusqu'alors répandu, de professionnels ou d'apprentis politicars, valide ce qui pourtant était raillé par les "anciens" partis, on peut être élu même si on est inconnu des électeurs, à condition d'être porté par une vague déferlante qui s'impose comme s'impose une idée dont l'heure est venue, et ça c'est encourageant il me semble! 

Qu'on ne nous rétorque donc plus jamais que l'inexpérience politique est un obstacle, et qu'il rend illégitime le fait de se présenter devant les électeurs, parce d'inexpériences, les électeurs de nombreuses régions vont être repu, et qui sait ce qu'il va en advenir!

Quand le temps sera venu, et faisons tout pour le hâter, les idées progressistes, puisqu'il semble qu'il faille les qualifier ainsi maintenant, pourront s'imposer comme l'idée régressive s'impose maintenant!

Je n'irais pas voter au second tour alors que j'y suis allé au premier, mettant dans l'urne ma voie pour la candidate de la France Insoumise, que j'ai le plaisir de connaître personnellement et que j'avais, à titre personnel, envie de soutenir. Pas pour le candidat Mélenchon, qui ne m'inspire guère, et qui à mon sens à commis plusieurs graves erreurs depuis le premier tour des présidentielles, et surtout dans le cadre des législatives, mais pour le mouvement citoyens, déjà s'effilochant, qui l'a porté à la présidentielle à un score aussi inattendu qu'éphémère, mais auquel je crois pourtant.

Dans la 6e circonscription d'Ille et Vilaine, où je réside, reste en lice le Député sortant (UDI) Macrompatible et une candidate illustrement inconnue hissée là, sous la bannière LREM, comme c'est le cas un peu partout en France, alors à quoi bon!

L'une ou l'autre défendrons la même politique, cette politique au service du consumérisme aveugle, celle la même que je combats de toutes mes forces, ces luttes vont donc redoubler, dans la rue, dans les assos, dans les mouvements alternatifs, etc etc, pour porter les idées de partage, d'accueil, de justice et de liberté etc etc, toutes bafouées de plus en plus ouvertement mais que je défendrais jusqu'à mon dernier souffle.

Tant que nous resterons dans la cadre de la Ve République nos mouvements sont voués à être entravés et mystifiés.

Nos rêves n'entrent définitivement pas dans les urnes!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article