Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Politique d'accueil des réfugiés et d'aide au développement des pays pauvres se dissolvent !

Terrible paradoxe, Une aide supérieure qui baisse pour ses destinataires !

Malgré une augmentation, si l'on en croit l'OCDE, des sommes déclarées par les pays donateurs comme de l'aide au développement des pays les plus pauvres, ces derniers reçoivent moins ! En cause l'attribution (questionable) d'une part de ces assistances (ré)orientées vers l'accueil intérieur des réfugiés et demandeurs d'asile.

Si encore, à l'erreur fondamentale ou la faute, selon le regard qu'on pose sur cette situation,  qui consiste en une réduction, obligatoirement connue des décideurs, des aides au développement se substituait un accueil digne de ce nom et réellement efficient, il serait possible d'en invoquer un certain bienfondé, mais que nenni, la politique d'accueil est indigne aussi !

L'insuffisance notoire de ces aides, qu'elles soient attribuées au développement ou à l'accueil est une honte. Si je pense que soutenir les pays en voie de développement doit-être une priorité, le secours aux nouveaux arrivants, une fois qu'ils sont là, faute de véritable choix pour elles et eux, est une obligation humanitaire fondamentale, l'un et l'autre essentiels et tout aussi importants.

Le droit à migrer est un droit fondamental, et ce quelque en soit le motif, ce droit doit d'autant plus être honoré et accepté lorsque la nécessité de fuir en est la cause et la motivation.

Outre cet aspect humanitaire primordial, une fois n'est pas coutume j'ai envie de réagir pour autre chose, j'ai été sidéré par l'attitude dans l'interview du Docteur Françoise Sivignon, que je vous invite à voir absolument, de la journaliste "pugnace" comme la présente le monde, Alexandra Bensaid lorsqu'elle ose, après ce que vient pourtant de décrire sont invitée par ces affirmations étayées : "Il faut arrêter de parler de crise des réfugiés, on est dans une crise politique (...) on est pas dans des chiffres d'afflux considérables" rebondir sur une question en insistant ainsi, je cite : " sur le plan économique on ne peut pas accueillir ce FLUX ( appuyant fortement le terme) migratoire"..... On dépasse là la pugnacité, on est plus proche de la propagande  d'État ! Ça m'exaspère tous ces journalistes qui évoquent et invoquent sans aucun discernement toutes ces manipulations de la vérité, elles et eux qui sont pourtant les mieux placés pour savoir à quel point ces distorsions de la réalité provoquent comme conséquences. Voilà j'avais besoin de l'exprimer !

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article