Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le nucléaire arrive en fin de vie, poursuite et remplacement ou arrêt ? L'énergie de demain sera produite comment ?

L'avenir possible d'une production nucléaire en France ce serait l'EPR il n'y a pas d'autre alternative, pas de plan B, un EPR qui n'en fini pas, un EPR qui potentiellement ne finira pas !

Espérons qu'il ne finisse pas mal !

10 ans d'un chantier qui ressemble à au moins un autre, en Finlande, qui lui au bout d'une construction qui a pris, elle, autour de 4 fois plus de temps que prévu dans le contrat initial et pour un coût lui multiplié par plus de trois ! Si EDF se dit confiant sur la finalité, les Finlandais ne nous remercient pas !

10 ans  pour construire "UN" EPR..., en 10 ans, pour ne pas prendre un risque majeur, il faudrait fermer à minima les près de 30 premiers réacteurs construits, le reste des 58 autres réacteurs devraient pour la même raison, si l'on ne veut pas prendre de risques inconsidérés de potentiels accidents, subir le même sort dans les 10 à 15 autres années suivantes, cas de figure qui verrait tous les réacteurs éteint après plus de quarante ans de production ce qui est déjà au delà de ce pourquoi ils ont été étudiés. 

Qu'on veuille les prolonger au delà, soit 50 ans (voir 60 ans) comme le voudrait EDF est une hérésie, outre les risques effroyables, les coûts exorbitants, et quand bien même on opterait pour un tel scénario, en 2045, soit dans 30 ans, ce sont tous les réacteurs qui arrivent en fin de vie, et après ?

Le nucléaire occulte le débat, tout autant qu'il empêche le développement des autres formes d'énergie.

10 ans pour construire un EPR qui aura coûté plus de 10 milliards d'Euro, combien en faudrait-il pour poursuivre une telle industrie ?

Un calcul grossier me permet d'envisager que pour fournir les 50% de fourniture d'électricité par le nucléaire, comme cela est l'avenir promis à ce jours, il faudrait autour de 20 réacteurs de type EPR ! à construire en 30 ans...Alors si vous cela vous semble plausible, et possible, moi pas ! Et c'est tant mieux, parce que ce que moi je souhaite c'est l'arrêt du nucléaire, et ce dans les plus brefs délais, ce qui sera aussi, je vous l'accorde d'une immense difficulté.

Ce bref délai commence maintenant, par l'arrêt de l'EPR et là je me joins aux 8 associations, "France Nature Environnement, Greenpeace France, le Réseau « Sortir du nucléaire », Notre affaire à tous, l’Observatoire du nucléaire, le Crilan, la Criirad et Stop EPR" qui en font la demande en déposant un recours auprès du Premier ministre.

Leurs arguments, qui sont aussi les miens, vous les trouverez et et ici et encore , et !

Et puisque "celle ou celui" qui va avoir à prendre des décisions d'une extrême importance, et des choix décisifs en terme de politique énergétique de la France et donc du nucléaire, va être choisi par les électeurs dans les semaines qui viennent, et qui, très probablement, va faire ce choix sans questionner les populations, le "peuple", ce qui est inconcevable dans une république qui se prétend démocratique, il est, à minima, nécessaire de savoir qu'elle est leur "position de candidat", qui ne sera peut-être plus celle de Président.e qu'elle ou il sera devenu, et bien connaître leurs postures connues.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article