Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qui est le plus légitime en démocratie, un représentant ou un citoyen ? Élire est un coup de poker, tirer au sort, un coup de dé. Qui gagne ?

Les élections approchent, la présidentielle précédant les législatives, n'y a-t-il pas là déjà une première aberration ?

Comment dans une prétendue démocratie, dans laquelle les élus sont considérés les plus proches représentants des électeurs (soit en l'état actuel des choses à peine plus de la moitié des inscrits sur les listes électorales pour les législatives), la politique du pays soit en réalité décidée par un seul homme, certes élus également, mais sur des critères de plus en plus incertains, et un gouvernement qu'il a désigné et qui lui est donc redevable ?

Est-il encore acceptable de cautionner un système qui met en place un Président qui peut faire l'inverse de ce qu'il a annoncé, bloquer la capacité de choix et de vote des élus parlementaires, dénier et déjuger un référendum national, pour ne citer que les plus insupportables trahisons envers les citoyens électeurs ? A cette question, pour ma part je réponds dorénavant non, les arguments qui m'empêchaient jusque là d'en arriver à cette conclusion tombent les uns après les autres.

Des candidats éligibles, nouvelle innovation, l'un n'est issu d'aucun parti et ne représente donc que lui même et le système bancaire et financier qu'il incarne, les autres plus orthodoxes, sont les portes paroles auto institués ou élus de parti prétendument représentatifs des courants majoritaires politiques français : PS moins de 100 000 adhérents, le PC guère mieux, Les républicains à peines 200 000, les uns  et les autres en chute libre de ce point de vue, le FN lui ne grandit pas que dans les sondages, et approches des 100 000, plus loin beaucoup plus loin UDI au mieux 30 000, EELV 10 000, une inconnue combien sont les insoumis ? D'après leur revendication 270 000 soutiens, ce qui ne veut pas dire adhérent, dès qu'il faut payer une cotisation même minime les chiffres s'effondrent, reste un bon nombre de petits partis, dont l'addition n'excède probablement pas les 200 000 adhérents en tout et pour tout, soit à la louche à peine 1 millions de citoyens électeurs encartés, face au près de 45 000 000 d'inscrits sur les listes électorales !

Quand bien même on ne se référerait qu'à celles et ceux qui votent vraiment, de quelle représentativité peuvent vraiment se targuer les candidats aux présidentielles ?

Et des citoyens tirés au sort ne seraient pas légitimes... ! ?

Si les votes blanc ou nuls étaient vraiment considérés, comptabilisés et permettaient le véritable VETO citoyen qu'ils devraient être alors je voterais blanc, c'était il y a encore peu mon choix favori, ça ne l'ai plus.

La professionnalisation de la politique est l'une des tares fondamentales de ce système dit "représentatif" maintenant totalement dévoyé.

Ce qui est terrifiant, c'est que malgré la minorité qui croit encore et défend vraiment ce système, elle peut faire perdurer cette illusion de démocratie au détriment de l'ensemble de la société. 

Le tirage au sort n'est pas une lubie qui serait né dans l'esprit tordu et torturé de je ne sais quel extrémiste radical, si seulement je pouvais vous inciter par ces quelques arguments, vous encourager à vous informer à ce sujets et accepter de vous posez certaines questions que l'on vous a imposé comme interdites.

Qui est le plus légitime en démocratie, un représentant ou un citoyen ? Élire est un coup de poker, tirer au sort, un coup de dé. Qui gagne ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article