Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le futur de la lutte climatique à la sauce septique et à la fosse commune des négationnistes et inversement !

 

Je n'ai jamais été enthousiasmé ni convaincu, loin s'en faut, par, et les résultat des COP, et toutes les décisions qui s'en sont suivi, celles et ceux qui me lisent le savent. Mais si j'ai toujours pensé que ces négociations n'avaient accouché que d'un minimum à peine vital pour de nombreuses zones terrestres où l'évolution des conditions climatiques va rendre tout bonnement la survie humaine sinon  impossible, à minima inhumaine, cette base même insuffisante était au moins considérée comme acquise !

Ses carences étaient reconnues par un grand nombre d'êtres humains partout sur la planète, de nombreuses associations et ONG, mais pas seulement, des scientifiques et des experts pas forcément engagés donnaient aussi l'alerte et continuent de démontrer qu'il aurait fallu aller encore plus loin, bien plus loin, tellement plus loin que le dernier scénario envisagé par un groupe de chercheurs est qualifié d'intenable.

Nous ne saurons jamais si les efforts cumulés de toutes les nations qui avaient pris des engagements se seraient soldés par un échec final, prévisible au vue des lacunes des premières promesses, mais avec les désistements qu'opère le nouveau Président des États-Unis, entraînant "semble-t-il" (je préfère garder une certaine réserve à cause de l'origine de cette analyse) dans son sillage d'autres pays, la question n'a plus aucun intérêt.

Je ne partage pas plus la déclaration de la Ministre de l'Environnement, pour un raison simple, et il s'agit une nouvelle fois d'un de ces boniments invoqués, ces accords n'ont rien de contraignant, qui ne les applique pas n'a rien à craindre, ni aucun compte à rendre vraiment.

Les États-Unis, pays le plus émetteur, peuvent donc enclencher la marche arrière avant même d'avoir vraiment engagé une marche en avant, et si c'est le cas et qu'ils sont suivis, tous les efforts que d'autres pourront consentir seront d'autant plus insuffisant.

Que peut-on espérer ? 

La question que je me pose est la suivante, est-ce que tous les États vont suivre cette tendance de recul, ce n'est pas sûr, enfin je l'espère, parce que sinon, je ne donne pas cher de la vie sur terre !

PS : j'écrivais donc ce billet le 28/03, pour lequel je découvre ce jour l'article suivant édité le 29/03, qui me rassure à la fois sur la résistance qui va s'opposer à la folie de Trump, comme je l'avais espéré, et sur ma lueur de confiance que je garde en l'humain, et donc de l'espoir qu'on peut encore avoir ! 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article