Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme pour les humains, le réchauffement climatique prend de vitesse les animaux.

La température sur terre est fluctuante, elle évolue, change, monte et descend, depuis que la terre est terre surement et ces réchauffements suivis de refroidissements auraient pu perdurer ainsi s'alternant jusqu'à ce que la terre devienne une étoile, ce qui naturellement ne devrait pas être pour demain.

Pour celles et ceux qui pourraient se laisser influencer par le poids de cet argument, il convient de remettre cette vérité historique en perspective, en effet, si périodes de réchauffements et glaciations se succèdent, cela se passe sur des temps très longs, des temps qui permettent à la nature et les éléments qui la composent végétaux, animaux, et humains d'évoluer avec.

L'activité humaine à ceci d'anthropocène qu'elle provoque surtout une accélération sur-naturelle, extra-ordinaire, en terme d'évolution climatique, c'est là que réside la différence fondamentale et dramatique qui fait du réchauffement actuel une hérésie climatique.

Ce changement est beaucoup trop rapide pour que végétaux, animaux, et humains s'y adaptent sans difficultés majeures, voir insurmontables, extinctives dans de nombreux cas !

Végétaux et animaux surtout, dans cette première phase, eux qui ont moins de capacités d'emprises sur leurs habitats, tentent bien de s'adapter de diverses manières, en adoptant des formes de tentatives de survie, par exemple, ils essayent bien, de migrer, voir de réduire leur taille et ainsi leurs besoins, mais le temps leurs manque, les espoirs fondent à l'instar des glaces et glaciers.

Si l'impact sur les végétaux est moins médiatisé, celui sur les animaux, est plus vendeur !

Le temps qui verra bientôt, très bientôt, le sort des humains devoir s'adapter aussi, est peut-être notre pire ennemi en fait, plus encore que l'augmentation des températures, car malgré toutes nos technologies et nos sciences, les bouleversements risquent bien de nous prendre de cours nous aussi, et plus vite que beaucoup ne le pensent !

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article