Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Y-en-a-t-il encore pour croire que Fukushima n'est pas une catastrophe dont l'humain est la cause ? Un tsunami de mensonge !

Près de 6 ans sont passés, pour beaucoup le terrible désastre naturel auquel ont fait porter la responsabilité de la catastrophe nucléaire de Fukushima qui s'en est suivi, à été un bouc émissaire suffisamment probant pour masquer une vérité bien moins naturelle.

Ce tsunami n'avait rien d'imprévisible, TEPCO et le gouvernement Japonais ont pourtant dès le début soutenu cette assertion, et ils continuent de prétendre depuis, malgré les révélations qui démontent cette fable, qu'on ne peux les en tenir pour responsable.

Une commission d'enquête parlementaire Japonaise valide donc ce que savaient déjà de nombreux observateurs et celles et ceux qui s'informent au delà des circuits d'informations courants.

La posture du gouvernement français quand à lui est une honte, s'immiscant dans une situation aussi tragique, avec pour seule intention réelle que de défendre ses propres intérêts, trichant même sur une aide prétendue, en fournissant des produits inopérants.

Les mensonges enflent par vagues successives, tant les failles des systèmes de sécurité et de sûreté ébranlent les fondements de la foi idéologique nucléocrate, en une techtonique secousse. Alors que le silence médiatique, qui a été  rapidement et progressivement instauré, est inversement proportionnel à la gravité de cette tragédie humaine, écologique et technologique, d'aucun pourraient croire que la situation à évolué favorablement, que les nettoyeurs ont repris la maîtrise de cette situation radioactive, et que le pire est passé.

Il n'en est rien, la première période de drames, celle immédiate, soudaine et instantanée à perpétré la première hécatombe, la fureur de l'océan, en a été la cause directe, on voudrait lui garder son caractère causal pour ce qui de la seconde vague de conséquences sanitaires handicapantes et ou mortelles qui va aller crescendo au fils des ans et des générations, mais qui prend en réalité naissance dans les effets des radiations. Ceci n'a plus rien à voir, et la cause n'incombe plus alors à un fait naturel mais à des choix inadmissibles  et non assumés d'humains dépourvus d'honneur, ce qui dans un tel pays était historiquement mortel à plus d'un titre.

À certains endroits le niveau de radioactivité révélé n'a jamais été aussi élevé, en cause, du corium échappé du réacteur N° 2 qui s'enfonce jusqu'à des profondeurs inconnues, les conséquences à long terme sont incalculables et potentiellement calamiteuses. Rien n'est donc fini, bien au contraire, les conséquences directement attribuables aux retombées radioactives qui elles sont imputables à la défaillance humaine ne vont faire que s'amplifier.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article