Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le faux diesel propre à l'assaut de la planète, quand la tricherie d'un constructeur révèle la tromperie généralisée.

Wolkswagen ou l'arbre malade qui cachait une forêt moribonde et mortifère.

Le temps médiatique n'a retenu qu'un coupable, cloué au pilori le constructeur Allemand n'a pas usurpé la vindicte dont il a été la cible, tricher de la sorte est tellement vil, tellement bas, que bien qu'on sache maintenant qu'au tableau de la noirceur cancérogène du NOx, le vilain petit canard de la famille diesel était en fait loin de détenir la palme des émissions polluantes, il a pleinement mérité l'admonestation qu'il a subit.

Mais quelles traces reste-t-il, quelles conséquences ?

Un changement de procédures et de contrôle des émissions, pour évaluer en conditions réelles les émanations, à servi de révélateur d'une situation globale terrifiante, les plus gros pollueurs n'étaient donc pas ceux par qui le scandale est arrivé.

Les médias français furent moins loquaces à la sorti des résultats du rapport intitulé "Dieselgate : Qui ? Quoi ? Comment ?", car de celui ci ressortait une conclusion inattendue, le parc diesel français est en fait le plus polluant, s'il n'est pas le plus conséquent contrairement aux idées reçus, il est bel et bien le pire en terme d'impacts  sanitaires.

Pensez vous qu'après qu'ai été mis en évidence l'aspect cancérogène des motorisations diesel, ceux-ci aient vu leurs progressions s'arrêter ? Non, à peine ralentir en fait Wolkswagen par exemple à déjà renouer avec une hausse de ses ventes, et il y en a même pour prédire une augmentation du parc mondial du diesel, projetant même un dépassement des motorisations des prétendues moteurs gazoil "propres", ces fameux moteurs Euro 5 et Euro 6, dont les constructeurs ont masqués les vrais rejets, sauf que les chiffres pris en compte réellement sont restés ceux des publicités mensongères et trompeuses des constructeurs qui partout ont valeur de références !

N'y aurait-il donc qu'en France que le diesel aurait un peu reculé, on peut donc le craindre en fait, malgré l'ampleur du scandale vite oublié et masqué, seulement malgré ce léger recul, rien n'a vraiment changé, la différence de pression fiscale en faveur du diesel a à peine faibli, aucune mesure vraiment contraignante n'est venu entraver la  suprématie des motorisations diesel, et c'est bien ce que l'Europe constate, déplore, et condamne.

Aux impacts sanitaires provoquant de considérables conséquences qui pèsent sur la santé des français avec son cortèges d'implications y compris financières, en effet toutes les maladies, et morts prématurées engendrent remboursement sécurité sociale et autres coûts,  nos gouvernants prennent en plus le risque de provoquer l'ire des instances européennes et les amendes consécutives, une triple peine pour la population hexagonale, pollutions, maladies mortifères, pertes financières.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article